Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Lille : les soldats d'une patrouille Sentinelle ouvrent le feu sur une voiture en fuite

dimanche 26 août 2018 à 10:02 Par Boris Loumagne, France Bleu Nord et France Bleu

Dans la nuit de samedi à dimanche à Lille, les soldats d'une patrouille de l'opération Sentinelle ont ouvert le feu sur une voiture qui tentait de les percuter. L'automobiliste est en fuite.

Des militaires de l'Opération Sentinelle à Lille. Image d'illustration.
Des militaires de l'Opération Sentinelle à Lille. Image d'illustration. © Radio France - François Cortade

Lille, France

Les soldats d’une patrouille Sentinelle ont ouvert le feu en direction d'un véhicule sur le boulevard périphérique de Lille, vers 21h30 dans la nuit de samedi à dimanche. Selon une source proche de l'enquête, le conducteur du véhicule a fait une queue de poisson et essayé de percuter le fourgon des militaires. Au feu rouge suivant, les militaires descendent pour arrêter le conducteur, qui fait rugir son moteur et fonce sur les soldats dès que le feu passe au vert. C'est à ce moment que les soldats ouvrent le feu au moins à trois reprises, sans faire de blessé

La piste terroriste écartée 

Le véhicule prend la fuite ; il force les barrages mis en place par la police, roule sur des herses et s'engage avec les pneus crevés à contre-sens sur l'autoroute. La police renonce à le suivre pour ne pas créer d'accident ; la voiture est toujours recherchée. C’est la sécurité publique départementale qui est saisie de l’affaire. La piste terroriste a été écartée à ce stade de l'enquête.