Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Limitation à 80 km/h : à trois mois de l'échéance, la mise en place s'amorce dans l'Yonne

jeudi 5 avril 2018 à 15:22 Par Lisa Guyenne, France Bleu Auxerre

Ce jeudi 5 avril, le préfet de l'Yonne Patrice Latron a dévoilé des précisions sur la mise en place de la limitation à 80 km/h prévue le 1er juillet prochain.

Les radars automatiques flasheront à 80 km/h à partir du 1er juillet
Les radars automatiques flasheront à 80 km/h à partir du 1er juillet © Maxppp - Maxppp

Yonne, France

Le préfet a détaillé, ce jeudi matin, un certain nombre de points concernant la généralisation de cette limitation qui fait polémique, depuis plusieurs mois. 

Un bilan chiffré

Patrice Latron a d'abord livré les chiffres, très attendus, du bilan de l'expérimentation menée sur la N 151 entre Auxerre et Clamecy. "Avec la Sécurité Routière, nous avons comparé deux périodes de 32 mois, avec et sans la limitation à 80 km/h : entre le 1er novembre 2012 et le 30 juin 2015 (à 90 km/h), et entre le 1er juillet 2015 et le 28 février 2018.

Sur la période sans limitation, on dénombre 13 accidents corporels, 22 blessés et 6 décès. Sur la période limitée, les chiffrent tombent à 6 accidents corporels, 11 blessés et 1 décès. Des chiffres qui semblent donc éloquents, même si le préfet reconnaît ne pas savoir les causes exactes de ces accidents, et donc s'ils étaient bien liés à la vitesse, ou à d'autres facteurs, comme l'alcool par exemple.

Les panneaux remplacés d'ici le 1er juillet

"Nous avons missionné la DDT (Direction Départementale des Territoires) pour déterminer combien de routes seront concernées", indique le préfet, "car il faut exclure les routes à terre-plein central." Ce rapport devrait être rendu dans deux semaines, date à laquelle on connaîtra donc le montant des aménagements pour remplacer les panneaux de signalisation. Un coût "remboursé par l'Etat", précise le préfet. 

"Pas d'effet peloton"

Patrice Latron, qui affirme "accepter la contestation démocratique" des élus et des citoyens, a rajouté que "l'effet peloton" décrié par certains, n'aurait pas lieu. Pour les "anti-80 km/h" en effet, la limitation aurait pour effet d'empêcher les voitures de dépasser les camions, créant ainsi cet effet de queue-leu-leu. 

Il faudra s'adapter

Concernant les routes dont certaines portions comportent des terre-pleins centraux, et d'autres non, comme la D606 ou encore la route de Chablis, la limitation sera adaptée en fonction de la configuration des voies. On pourra donc circuler, tantôt à 80 km/h, tantôt à 90 km/h si les voies sont séparées. Attention donc aux panneaux, et à votre compteur...

Enfin, Patrice Latron indique qu'il n'y aura "pas de période de tolérance" à la mise en place au 1er juillet. Mais à l'inverse, il n'y aura pas non plus d'augmentation des contrôles routiers.