Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Limoges : cinq ans après, ils rendent hommage aux victimes de la catastrophe de Brétigny-sur-Orge

jeudi 12 juillet 2018 à 18:33 Par Delphine-Marion Boulle, France Bleu Berry, France Bleu Creuse, France Bleu Limousin et France Bleu

Ce jeudi soir, une vingtaine de personnes s'est réunie à Limoges pour rendre hommages aux victimes de la catastrophe de Brétigny-sur-Orge. Il y a cinq ans, sept personnes sont mortes dans le déraillement d'un train Limoges-Paris, plusieurs dizaines ont été blessées.

A Limoges, une vingtaine de personnes a rendu hommage aux victimes de la catastrophe ferroviaire de Brétigny-Sur-orge .
A Limoges, une vingtaine de personnes a rendu hommage aux victimes de la catastrophe ferroviaire de Brétigny-Sur-orge . © Radio France - Delphine-Marion Boulle

A Limoges, sur la Place de la République, des roses blanches à la main une vingtaine de personnes s'élance en silence.  Il y a cinq ans jour pour jour, le 12 juillet 2013, le train Limoges-Paris déraillait en gare de Brétigny-sur-Orge dans le département de l'Essonne. L'accident provoqué, semble-t-il, par la défaillance d'une éclisse, une pièce métallique tenant les rails serrés entre eux, a provoqué la mort de sept personnes parmi lesquelles une creusoise et deux haut-viennois. 

Ne pas oublier les victimes, cinq ans après

Dans le groupe, une rose à la main Vincent Roux, la voix calme mais pleine d'émotion raconte : "j'étais avec ma compagne, Morgane, dans la voiture numéro 4. Ce jour-là Morgane a perdu la vie". A ses yeux il est important qu'un hommage soit rendu sur le lieu de l'accident, à Brétigny dans l'Essonne, mais aussi à Limoges. "Beaucoup de personnes du Limousin étaient présentes dans le train ce jour-là" précise celui qui ne veut pas que les victimes soient oubliées, cinq ans après le drame. 

Une vingtaine de personnes s'est réunie Place de la République à Limoges avant de marcher jusqu'à la gare pour rendre hommage aux victimes de la catastrophe de Brétiigny-sur-Orge - Radio France
Une vingtaine de personnes s'est réunie Place de la République à Limoges avant de marcher jusqu'à la gare pour rendre hommage aux victimes de la catastrophe de Brétiigny-sur-Orge © Radio France - Delphine-Marion Boulle

On voit bien que la SNCF fait tout pour retarder le procès

Cinq longues années durant lesquelles sa colère a grandi vis-à-vis de la direction de la SNCF, qu'il accuse de double discours: "Il y a d'un côté un discours de façade où ils sont prêts à assumer leur responsabilité, et de l'autre, pendant cinq ans, on a bien vu qu'ils font tout pour retarder le procès, pour faire porter la responsabilité sur d'autres entités." Vincent Roux sera partie civile au moment du procès et compte bien obtenir des réponses. "Je veux que la SNCF sache qu'elle aura en face d'elle des gens déterminés à avoir des explications sur ce qui n'a pas marché, sur ce qui a provoqué cette tragédie" explique-t-il. 

Mais avant un futur procès, ce jeudi soir il a déposé sa rose au pied de la plaque commémorative dans la gare de Limoges : "Cette plaque je la regarde à chaque fois que je suis dans cette gare, simplement aujourd'hui on va la regarder d'une manière spéciale".