Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

A Limoges et Niort, de nouvelles interpellations dans la filière de la cocaïne guyanaise

-
Par , France Bleu Limousin, France Bleu, France Bleu Poitou

Cocaïne, héroïne, cannabis... Un vaste trafic de drogue a été démantelé par les gendarmes de la Haute-Vienne et des Deux-Sèvres. Sept personnes sont mises en examen, dont cinq placées en détention provisoire. Il s'agit à nouveau de la filière guyanaise qui alimente le Limousin depuis plusieurs mois.

Des produits stupéfiants et du matériel servant au trafic ont été saisis par les gendarmes de la Haute-Vienne
Des produits stupéfiants et du matériel servant au trafic ont été saisis par les gendarmes de la Haute-Vienne - © Gendarmerie Nationale

Limoges, France

Les gendarmes de la Haute-Vienne et des Deux-Sèvres ont démantelé un vaste trafic de drogue, avec deux vagues d'interpellations successives menées début novembre et la semaine dernière Limoges et à Niort. Ce réseau était, une fois encore, en lien avec la filière guyanaise qui alimente le Limousin et une grande partie de la France en cocaïne depuis plusieurs mois maintenant.

Sept personnes sont mises en examen dans cette affaire, dont 5 ont été placées en détention provisoire. Outre la cocaïne, leur trafic portait sur de l'héroïne et du cannabis.

Lors des interpellations et des perquisitions, les gendarmes ont saisi de la drogue, de l'argent en espèces, mais aussi du matériel et des véhicules utilisés pour le trafic pour une valeur totale de 120 000 euros.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu