Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Limoges : coups de feu contre vol d'argent au Champ de Juillet

-
Par , France Bleu Limousin

Un homme de 25 ans a été interpellé mercredi après-midi près du Champ de Juillet à Limoges. En possession d'un pistolet, il est soupçonné d'être l'auteur de coups de feu tirés en pleine journée. Deux mineurs, qui lui auraient dérobé de l'argent, ont également été arrêtés.

Les armes ont été saisies par la police après l'interpellation de l'auteur des coups de feu
Les armes ont été saisies par la police après l'interpellation de l'auteur des coups de feu - © Police Nationale

Limoges, France

Peu mercredi avant 15 heures, mercredi, des coups de feu ont retenti au Champ de Juillet à Limoges. La police, rapidement prévenue par des passants, a pu identifier et localiser l'auteur présumé grâce aux signalements livrés par les témoins : un homme de 25 ans alcoolisé, aux cheveux décolorés et traînant un chariot de courses. Il se trouvait non loin du Champ de Juillet, carrefour Tourny, et a été interpellé par les policiers.

Arme à feu et poing américain

Sur lui, l'homme portait un pistolet semi-automatique d'alarme, cartouche chambrée, et un poing américain. L'individu était également porteur d'un bracelet électronique suite à une récente sortie de prison.

Aux policiers, il a expliqué avoir sorti son arme après s'être fait dérobé une somme d'argent en espèces par deux jeunes, en tentant d'acheter de la résine de cannabis. Dans la foulée, d'autres patrouilles ont pu identifier deux individus correspondant à la description : deux mineurs étrangers, qui ont entièrement nié les faits, y compris lors de leur placement en garde à vue et d'une audition contradictoire de l'ensemble des protagonistes.

Chacun sera convoqué devant la justice.