Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Limoges : des tags avec l'identité de policiers dans un immeuble du quartier de la Bastide

-
Par , France Bleu Limousin, France Bleu

Ce dimanche, des tags insultants ont été découverts dans un immeuble du quartier de la Bastide à Limoges. L'identité des policiers est divulguée ainsi que le nom et le prénom d'une épouse d'un fonctionnaire de police. Le syndicat Alliance PN demande au ministre de l'Intérieur de porter plainte.

C'est la deuxième fois que les noms et prénoms de policiers de la BAC sont retrouvés dans le quartier.
C'est la deuxième fois que les noms et prénoms de policiers de la BAC sont retrouvés dans le quartier. © Radio France - Jerôme Edant

"Nike la BAC", "Garde à vous Bandes de branleurs"... Ces insultes ont été découvertes ce dimanche dans un hall d'entrée d'un immeuble du quartier de la Bastide à Limoges. Ces propos sont accompagnés de menaces en direction de fonctionnaires de police de la Brigade Anti-Criminalité (BAC). On retrouve le nom et le prénom de ces policiers sur ces tags. Le nom d'une épouse d'un fonctionnaire est aussi écrit. Selon le syndicat de police Alliance PN, l'un des membres de la BAC reçoit aussi des insultes "racistes" en raison de sa couleur de peau. 

_"_Ces policiers vivent aujourd'hui dans la crainte, réagit Eric Marrocq, secrétaire régional du syndicat Alliance PN en Nouvelle-Aquitaine. Nous sommes dans une colère froide. C'est parce que ces policiers font de l'excellent travail que ces délinquants s'en prennent à eux." 

Les policiers de la BAC interviennent régulièrement dans les affaires de stupéfiants. "C'est là que les délinquants récupèrent leur identité, assure Eric Marrocq, _Nous demandons donc de nouveau une anonymisation des procédures pour protéger nos collègues._"

De nouveaux tags deux ans après

Ce n'est pas une première dans le quartier. Il y a deux ans, des tags similaires ont été découverts. Des tags qui visaient déjà à l'époque ces mêmes fonctionnaires de police. "Les auteurs ont depuis été identifiés, interpellés mais nous n'avons toujours pas eu de procès dans cette affaire", s'agace Eric Marrocq. Une situation qui exaspère le syndicaliste qui souhaite une réponse "forte" de la justice.

Des plaintes vont être de nouveau déposées. Eric Marrocq demande aussi au ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin "de porter plainte et d'assurer la sécurité et la protection des policiers pris pour cible".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess