Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Limoges : il braque deux fois le même buraliste en dix jours

lundi 4 décembre 2017 à 19:04 Par Nicolas Tarrade, France Bleu Limousin

Le bureau de tabac du Vigena à Limogesl a été braqué deux fois par le même homme en l'espace de dix jours. Il a été condamné ce lundi, en comparution immédiate, à un an de prison ferme, avec mandat de dépôt.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Radio France - Nathalie Col

Limoges, France

Samedi matin, 9h45. La gérante d'un bureau de tabac au Vigenal, à Limoges, est menacée par un homme armé d'un couteau. Le braqueur en question repart avec 30 euros, en espèces, .... et trois paquets de cigarettes. La buraliste appelle très rapidement la police, afin de leur décrire le braqueur.

Bien connu des services de police

Une description qui correspond à celle effectuée par le mari de la victime, lui-même victime du même type d’agression dans leur tabac dix jours avant. La Brigade Anti-Criminalité de Limoges réussit donc à identifier l'auteur des faits. Un homme âgé de 50 ans qui est connu des services de police.

Il a notamment été mis en cause dans l'affaire d'extorsion contre une boulangerie de l'avenue Émile-Labussière et l'agression d'une personne âgée, qui s'était défendu avec un parapluie. Des faits pour lesquels il avait été relaxé, la justice lui ayant accordé le bénéfice du doute.

Durant sa garde à vue, l'homme a nié les faits malgré les témoignages concordants. Ce lundi 4 décembre, il a donc été condamné, par le tribunal correctionnel de Limoges, à un an de prison ferme, avec mandat de dépôt. Il devra également verser 500 € à chacun des époux gérants du bureau de tabac, pour le préjudice moral subi.