Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Limoges : jusqu'à 5 ans de prison pour les trafiquants de drogue de la place Jourdan

mardi 30 janvier 2018 à 0:39 Par Jérôme Edant, France Bleu Limousin

Le tribunal correctionnel de Limoges a condamné les trafiquants de drogue de la place Jourdan lundi soir. Les juges ont prononcé des peines allant de 1 an à 5 ans de prison ferme. Neuf individus de la communauté antillaise comparaissaient pour ce trafic de cocaïne et de cannabis.

Des peines de 1 an à 5 ans de prison ferme ont été prononcées à l'encontre des trafiquants de la place Jourdan
Des peines de 1 an à 5 ans de prison ferme ont été prononcées à l'encontre des trafiquants de la place Jourdan © Maxppp - Franck Boileau

Limoges, France

Le tribunal correctionnel de Limoges a prononcé des peines quasi exemplaires à l'encontre des 9 membres du trafic de stupéfiants de la place Jourdan, trafic démantelé en novembre dernier par la police judiciaire de Limoges. En plusieurs mois, de grandes quantités de cocaïne et de cannabis ont été coulées.

1 à 5 ans de prison ferme pour les membres du réseau

"Des peines fermes et marquées pour mettre au cancer de la place Jourdan". Ce sont les mots du procureur qui, tout au long de l'enquête puis du procès, a voulu redonner sa tranquillité au centre-ville de Limoges.

Et le tribunal l'a donc suivi en condamnant à de lourdes peines la tête du réseau : les principaux acteurs écopent de 2 à 5 ans de prison ferme, condamnations auxquelles s'ajoutent la révocation de peines de sursis. Car dans cette affaire, la plupart des trafiquants ont un casier judiciaire déjà chargé, notamment en matière de stupéfiants. Même pour les seconds couteaux - des revendeurs plus ou moins impliqués - la justice a marqué le coup en prononçant des peines de 1 an à 18 mois prison. 

Sous contrôle judiciaire, il continue le trafic de cannabis

Un an, par exemple, pour l'un des protagonistes qui s'est remis à vendre du cannabis quelques jours après le démantèlement du réseau alors qu'il était sous contrôle judiciaire. Dans cette affaire parallèle, les deux têtes du réseaux et la compagne de l'un d'entre eux étaient soupçonnés de piloter un trafic piloté depuis la maison d'arrêt de Limoges pendant leur détention provisoire, mais le tribunal les a relaxés.

Le trafic de la place Jourdan, organisé par des membres de la communauté antillaise, était notamment géré par deux frères et alimenté en cocaïne et en cannabis par un ami via la Guyane et les Pays-Bas. Ce réseau n'avait certes pas l'ampleur d'un cartel ni d'une mafia, mais face à ce trafic trop bien installé au coeur de Limoges, la justice a voulu faire un grand ménage.

A LIRE AUSSI : 2017 en Limousin, l'année du démantèlement de la drogue