Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Limoges : plusieurs blessés et plusieurs plaintes après des violences lors d'un match de foot amateur

-
Par , France Bleu Limousin, France Bleu

Un match de foot de 3ème division de District a dégénéré dimanche dernier, entre le club de Limoges-Landouge et celui de Saint-Priest-sous-Aixe. Des violences ont éclaté à la mi-temps. La police a dû intervenir. Plusieurs joueurs ont été blessés.

L'affaire va être examinée ce jeudi soir par le District de football de Haute-Vienne (image d'illustration)
L'affaire va être examinée ce jeudi soir par le District de football de Haute-Vienne (image d'illustration) © Maxppp - Gérard Houin

C'était un simple match de foot du championnat amateur, comme il y en a des milliers tous les week-end en France. Mais dimanche dernier, la rencontre de 3ème Division de District entre le club de Limoges-Landouge et celui de Saint-Priest-sous-Aixe s'est très mal terminée. 

À la mi-temps, lors du retour aux vestiaires, plusieurs joueurs en sont venus aux mains. "Un regard de travers a suffit pour qu'un premier joueur de St Priest soit frappé à coups de poings (...)" raconte Pascal Granger, le Vice-Président du Club de St Priest-sous-Aixe, qui a révélé l'affaire sur la page Facebook du club. 

"Il y a eu un passage à tabac, pour moi cela relève plus de l'agression que de la bagarre générale" estime-t-il, précisant que sept joueurs de son équipe, âgés de 22 à 36 ans, ont été blessés, et que trois d'entre eux ont dû passé aux urgences. "Deux d'entre eux souffraient de commotions cérébrales" s'est encore désolé Pascal Granger, indiquant que plusieurs plaintes sont en cours. "On ne doit pas vivre ça sur un terrain de foot, c'est inimaginable et inacceptable", dit-il, précisant bien ne pas en vouloir du tout au club de Landouge, mais à seulement "quelques personnes".  

Consternation au club de Limoges-Landouge

Ces violences sont également inacceptable aux yeux du Président du Club de Landouge, Philippe Maury, qui les condamne sans la moindre ambiguïté, sur France Bleu Limousin : "Je présente mes excuses au club de Saint-Priest-sous-Aixe" dit-il d'emblée, parlant d'un "événement, un fait divers déplorable et scandaleux". Philippe Maury annonce aussi que "_des sanctions d'ores-et-déjà suspensives ont été prises concernant les joueurs ciblés et concernés_, en attendant la décision du District de la Haute-Vienne".  

"Quand on en arrive à avoir la police sur un terrain, c'est grave, ce n'est plus du football" dit ce mercredi soir Bernard Ladrat, le Président du District de football de Haute-Vienne, dont la commission de discipline doit se pencher dès ce jeudi soir sur ces incidents. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu