Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Limoges - Près de 300 personnes ont participé jeudi à une simulation d'attentat au stade de Beaublanc

-
Par , France Bleu Limousin

Si vous êtes passés près du Parc des sports de Beaublanc ce jeudi à Limoges, vous avez du voir beaucoup de policiers et de pompiers. Ils ont participé à un exercice grandeur nature. La simulation d'une attaque terroriste dans l'enceinte du nouveau stade.

Des lycéens et des mannequins ont joué le rôle des victimes au stade de Beaublanc jeudi à Limoges
Des lycéens et des mannequins ont joué le rôle des victimes au stade de Beaublanc jeudi à Limoges © Radio France - Jérôme Ostermann

Limoges, France

Après un an de préparation, une simulation d'attaque terroriste a été menée ce jeudi dans l'enceinte du Parc des Sports à Limoges. Le scénario ? L'attaque a commencé par l'arrivée de quatre individus dans une voiture. Censés intervenir pour une opération de maintenance, ils ont accédé au parc des sports avec sur eux de l'explosif et des armes à feu. Il y a d'abord eu une fusillade avec la police, puis une prise d'otage dans le stade où des lycéens jouaient au foot. Bilan de la journée, 10 morts. Les 4 terroristes, 4 lycéens et 2 policiers. 

Améliorer les processus d'intervention 

L'idée étant évidemment, de s’entraîner à tous les niveaux explique Seymour Morsy, le préfet de la Haute Vienne :"Le but pour nous dans ces événements là, c'est de se demander où on est ? Qu'est ce qu'on fait ? Qui informe qui ? Est-ce que la qualité de l'information est bonne ? Est-ce qu'on a pu autant que faire se peut, être aux bons endroits et aux bons moments. C'est tout cela qu'on doit ensuite digérer et qui nous permettra de savoir, au delà de cet exercice, comment on améliore nos processus d'intervention."

Avec des policiers du RAID de Bordeaux

Les retours d’expérience ont débuté dès la fin de la simulation au stade de Beaublanc pour la police et les pompiers. Mais cela va prendre un peu de temps. Pour cette simulation d'attaque terroriste préparée depuis 1 an, il a fallu 288 participants. Des policiers notamment des membres du RAID venus spécialement de Bordeaux, des gendarmes, des personnels du CHU,  de la préfecture mais aussi des lycéens venus jouer les victimes. Des exercices similaires ont déjà eu lieu ces dernières années en Limousin, notamment à Oradour-sur-Glane en 2018 et au Zénith de Limoges en 2017.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu