Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Limoges: un couple soupçonné d'utiliser de fausses ordonnances

jeudi 19 juillet 2018 à 17:11 Par Delphine-Marion Boulle, France Bleu Limousin

Mardi 17 juillet un couple a été interpellé à Limoges. L'homme de 29 ans et la femme de 36 ans auraient multiplié les fausses ordonnances pour se faire délivrer de grosses quantités de médicaments depuis près d'un an. Le préjudice s'élèverait à près de 40 000 euros pour la Sécurité Sociale.

Le couple est soupçonné d'avoir utilisé des fausses ordonnances dans plusieurs pharmacies du Limousin et de Vendée.
Le couple est soupçonné d'avoir utilisé des fausses ordonnances dans plusieurs pharmacies du Limousin et de Vendée. © Maxppp - Vincent Isore

Limoges, France

C'est un pharmacien de Limoges qui a donné l'alerte au printemps dernier. Au policier, le professionnel raconte avoir des doutes. Un couple de client viendrait se faire délivrer de grosses quantités de médicaments. Le couple est suivi par le pôle addictologie de Limoges, mais les doses sont bien supérieures au protocole médical normalement utilisé. Bientôt plusieurs pharmaciens se manifestent et constatent eux aussi des anomalies dans les ordonnances présentées par le couple dans leurs officines. 

De faux tampons encreurs avec leur propre numéro

Depuis l'été dernier, le couple aurait volé puis utilisé plusieurs ordonnances de différents cabinets médicaux et centres hospitaliers de Limoges et des environs. Ils auraient ensuite détourné les médicaments de leur usage pour les consommer de manière abusive. 

Selon les policiers l'homme et la femme auraient changé leur mode opératoire face aux soupçons des pharmaciens. Le couple aurait alors dérobé des tampons aux médecins afin de se faire leurs propres ordonnances. Des tampons encreurs au nom de plusieurs médecins ont d'ailleurs été découvert à leur domicile lors d'une perquisition. 

Un préjudice estimé à 40 000 euros pour l'Assurance Maladie

Devant les policiers l'homme et la femme ont reconnu avoir utilisé de fausses ordonnances dans les pharmacies de la région mais également en Vendée. L'homme et la femme ont également avoué avoir utilisé l'identité et les documents de sécurité sociale et de mutuelle de proches, avec l'accord de ces derniers. 

 Ils sont soupçonnés par les forces de police de vol, d'escroquerie, de faux et d'usage de faux.  
L'enquête menée pendant plusieurs mois a permis d'établir, pour l'instant, un préjudice de près de 40 000 euros pour la Caisse Primaire d'Assurance Maladie. La garde à vue des deux suspects a été levée alors que de nouveaux témoins doivent être entendus.