Faits divers – Justice

Limoges : Un réseau de trafiquants de cocaïne démantelé et plus de trois kilos saisis par la gendarmerie

Par Jérôme Ostermann, France Bleu Limousin mardi 20 décembre 2016 à 16:39

de la cocaïne quasiment pure circulait sur l’agglomération de Limoges, en provenance de la Guyane française
de la cocaïne quasiment pure circulait sur l’agglomération de Limoges, en provenance de la Guyane française © Maxppp - Christoph Hardt

La section de recherche de la gendarmerie de la Haute-Vienne vient de démanteler un réseau de trafiquants de cocaïne d'origine guyanaise qui opéraient sur l'agglomération de Limoges. Avec à la clé, plusieurs arrestations, et l'une voir leur plus grosse saisie de cocaïne, près de 3 kilos 500.

C'est un gros coup pour les gendarmes de la Haute-Vienne. La section de recherche de la gendarmerie vient de démanteler un réseau de trafiquants de cocaïne, tous originaires du département de la Guyane et du Suriname voisin. Ils opéraient sur l'agglomération de Limoges. Ces derniers jours, il y a eu plusieurs arrestations et l'une voir la plus grosse saisie de cocaïne par les gendarmes de la Haute-Vienne. Près de 3 kilos 500. En tous cas, de mémoire de gendarme, personne n'a souvenir de prise plus importante.

De la cocaïne quasiment pure à un prix défiant toute concurrence

Tout est parti d'un renseignement collecté par les gendarmes au printemps dernier. Quelqu'un leur dit que de la cocaïne d'une qualité exceptionnelle, quasiment pure, et à un prix défiant toute concurrence, circule sur l'agglomération de Limoges. La gendarmerie monte immédiatement une cellule de sept enquêteurs. Au fil de leurs investigations, ils ont la certitude qu'un réseau est bien en place au sein de la communauté guyanaise de l’agglomération de Limoges. Le responsable du trafic et ses principaux complices sont identifiés. Tout comme le mode opératoire. Des personnes basées en Guyane ingurgitaient des olives de drogue avant de prendre l'avion direction Orly. Puis Limoges.

Une "mule" âgée de seulement 14 ans arrêtée à l'aéroport d'Orly

C’est d'ailleurs dans cet aéroport parisien que les gendarmes limousins ont arrêtés une première mule, lundi de la semaine dernière. Une jeune fille âgée de seulement 14 ans. Elle avait dans son estomac, 51 olives soit, près de 500 grammes de cocaïne. Trois jours plus tard, deux autres personnes sont arrêtées à Orly, également en provenance de Guyane. Une mère âgée de 40 ans, et sa fille de 13 ans. La mère avait près de trois kilos sur elle. Sous forme d'olives mais aussi dans une valise à double fond, et dans un sac dissimulé dans sa culotte.

Cinq personnes déjà mises en examen

Au final, entre les mules, ceux chargés de les réceptionner à Paris, et les trafiquants, neuf personnes ont été placées en garde à vue, dont cinq ont été mises en examen, pour quatre placements en détention. La jeune fille de 14 ans a aussi été mise en examen mais avec placement éducatif. 17 grammes ont aussi été retrouvés à Limoges. En tout, 3 kilos 320 grammes de cocaïne ont été saisis. Cela représente 240 mille euros en produit brut. Mais une fois coupée à trois ou quatre reprises, puis vendue 75 euros le gramme, cette drogue aurait pu rapporter environ un million d'euros selon la gendarmerie qui pense avoir démanteler le principal réseau de trafiquants de cocaïne de l’agglomération de Limoges.