Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Limoges : un sexagénaire agressé et dépouillé près d'un parc public de la ville

lundi 25 juin 2018 à 17:37 Par Alain Ginestet, France Bleu Limousin

Un homme de 64 ans a été agressé et dépouillé par trois individus, dans la nuit de vendredi à samedi, près du parc du Moulin Pinard à Limoges. Ses trois agresseurs présumés ont été interpellés et jugés ce lundi après-midi en comparution immédiate pour vol avec violence en réunion.

C'est la brigade canine de la police de Limoges qui est intervenue (image d'illustration)
C'est la brigade canine de la police de Limoges qui est intervenue (image d'illustration) © Maxppp - Alexandre Merchi

Limoges, France

Un homme de 64 ans a été agressé et détroussé samedi dernier, vers 2 heures du matin, près du parc du Moulin Pinard à Limoges. Selon la police, il a été victime des agissements de trois jeunes gens, âgés de 22 et 23 ans, qui lui ont dérobé des effets et objets personnels après l'avoir agressé. Ils lui ont également volé sa voiture, avant d'être finalement interpellés par des fonctionnaires de la brigade Canine du Commissariat de Limoges qui patrouillaient dans le secteur du Mas Gigou.

Une autre patrouille de police est parvenue à retrouver la victime, un homme de 64 ans, "visiblement très choqué et présentant de nombreuses plaies saignantes et hématomes au niveau du visage, des bras, des jambes et du dos", indique la police.

Les trois personnes mises en cause ont été présentées au juge des libertés et de la détention durant le week-end. Ce dernier a décidé de leur placement en détention provisoire dans l’attente de leur comparution immédiate ce lundi après midi.

Les deux premiers ont été condamnés à 5 ans de prison ferme, le 3ème à 4 ans.