Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Limoges : une adolescente qui affirme être mariée de force lance un SOS dans le quartier de la Bastide

-
Par , France Bleu Limousin, France Bleu

Une jeune fille de 15 ans a été mise à l'abri par la police. Mardi après-midi elle avait lancé un message depuis la fenêtre de son immeuble du quartier de la Bastide à Limoges indiquant qu'elle était mariée de force. Un homme a découvert le message qu'il s'est empressé de porter au commissariat.

Ce sont les policiers du quartier de la Bastide qui sont intervenus après l'appel de détresse lancé par une adolescente
Ce sont les policiers du quartier de la Bastide qui sont intervenus après l'appel de détresse lancé par une adolescente © Radio France - Françoise Ravanne

C'est un étrange message qu'a récupéré mardi après-midi un ouvrier de chantier au pied d'un immeuble du quartier de la Bastide à Limoges, un appel de détresse lancé par une adolescente de 15 ans depuis un appartement. Le message sur le papier est inquiétant. Dessus figure le nom, prénom, l'adresse et l'âge d'une jeune fille et les mots suivants : "Aidez-moi s'il vous plait, appelez la police je suis mariée de force appelez le plus vite possible SVP... qu'ils viennent me chercher".

Les policiers se rendent aussitôt sur les lieux

L'homme qui a découvert le message n'a pas hésité et l'a immédiatement porté au commissariat du quartier. Une  équipe de police s'est alors rendue à l'adresse de la jeune fille pour rencontrer les occupants des lieux. Ils ont demandé à ses parents originaires des pays de l’Est à voir la jeune fille. 

L'adolescente portait des traces sur ses jambes et a expliqué qu'elle avait reçu des coups de câble électrique de la part de son père car elle refusait de se marier. Selon elle, ses parents auraient reçu plusieurs milliers d’euros en échange d’une promesse de mariage avec un jeune adolescent. 

Le parquet de Limoges a demandé le placement provisoire de l’adolescente dans une structure d’accueil en attendant de vérifier la véracité des propos avancés par la jeune fille. Une enquête pénale est en cours pour déterminer dans quelles conditions ce mariage qui n'a pas eu lieu aurait pu être arrangé.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess