Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Limoges : une dizaine d'armes saisies dans le cadre du démantèlement d'un trafic national

vendredi 22 juin 2018 à 14:38 Par Nicolas Tarrade, France Bleu Limousin

Un vaste coup de filet historique, pour faire tomber un réseau de trafic d'armes, a été mené il y a une dizaine de jours, dans 54 départements du territoire. Au total, près de 700 armes ont été saisies. Au travers de cette opération, une dizaine d'armes a été saisie chez un Limougeaud.

Dans le cadre du démantèlement d'un trafic national, une dizaine d'armes a été saisie à Limoges
Dans le cadre du démantèlement d'un trafic national, une dizaine d'armes a été saisie à Limoges © Maxppp - THIERRY BORDAS

Sur toute la France, plusieurs centaines de perquisitions ont été menées dans le cadre d'une enquête sur un trafic d'armes. Un vaste coup de filet mené entre le 12 et le 14 juin dernier, où près de 600 gendarmes ont été mobilisés. Le 12 juin, l'une de ces perquisitions a été menée chez un habitant de Limoges. A son domicile, les enquêteurs ont découvert et saisi 7 armes d'épaule et 3 armes de poing

Une perquisition menée par les gendarmes de la Section de Recherches d’Angers, appuyés par 13 militaires issus du Peloton de Surveillance et d’Intervention de la Gendarmerie (PSIG), de la Brigade de Recherches (BR) et du Groupe d’Investigations Cynophiles (GIC) du Groupement de Gendarmerie Départementale (GGD) de la Haute-Vienne. 

Un vaste coup de filet historique

Ces perquisitions ont été menées dans le cadre du démantèlement d'un commerce illégal d'armes à feu. 700 armes ont été saisies dont 250 armes de poing, plus d’une trentaine de fusils d’assaut de fabrication récente et près de 50 pistolets-mitrailleurs. Une trentaine de personnes a été placée en garde-à-vue.