Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Lise Han, l'organisatrice des mariages chinois de Tours, reste en prison

mardi 4 décembre 2018 à 16:33 Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine et France Bleu

Lise Han, principale protagoniste dans l'affaire des mariages chinois de Tours, reste en prison. Condamnée cette année à 3 ans de prison ferme par la Cour d'appel d'Orléans, elle avait fait une demande de remise en liberté dans le cadre de son pourvoi en cassation.

Lise Han a été condamnée à 3 ans de prison ferme le 21 février 2018
Lise Han a été condamnée à 3 ans de prison ferme le 21 février 2018 © Maxppp - Patrice Deschamps/Nouvelle République/Maxppp

Tours, France

Lise Han, condamnée à quatre ans de prison dont un avec sursis dans l'affaire d'escroquerie dite des "mariages chinois" de Tours, reste en prison. C'est ce qu'a décidé ce mardi la Cour d'Appel d'Orléans. La demande de remise en liberté de Lise Han  avait été examinée le 6 novembre dernier. Cet examen s'inscrivait dans le cadre de son pourvoi en cassation après sa condamnation à 3 ans de prison ferme, et quelques jours après son interpellation dans la région de Vence dans les Alpes-Maritimes, le 19 septembre 2018.

Lise Han, en fuite depuis le début de l’année 2018, n’était déjà pas présente le 21 février lors de la lecture de l’arrêt de la Cour d’appel d’Orléans. Un mandat d’arrêt contre elle avait été délivré. Elle se serait rendue à Taiwan pour être au chevet de sa mère, décédée en juillet 2018. Du coup, la justice estime qu'elle ne présente pas toutes les garanties de représentation ayant déjà tenté de quitter la France et s'étant au cours de l'enquête libérée du bracelet électronique qui lui avait été imposé.

Lise Han ne présente pas toutes les garanties de représentation ayant tenté de quitter le territoire

Par le passé déjà, Lise Han avait donné du fil à retordre à la justice  en essayant de quitter la France en décembre 2014 pour  se rendre au chevet de son père malade à Taïwan. Une semaine plus tard, elle coupait son bracelet électronique, ce qui lui avait valu un placement en détention à la maison d'arrêt d'Orléans.  

Lise Han, depuis sa condamnation en février dernier à 3 ans de prison ferme, a décidé de se pourvoir en cassation par le biais de ces avocats. Elle doit verser 320.000 euros à la ville et la Métropole de Tours au titre des dommages et intérêts.

Les mariages chinois, ce sont ces noces romantiques mais purement symboliques, organisées de 2008 à 2011 à la mairie de Tours pour de riches touristes chinois. Lise Han, ancienne maîtresse de l'ancien-sénateur maire de Tours Jean Germain (qui s'était suicidé au premier procès), aurait empoché près de 750.000 de marchés publics pour l’organisation de ces mariages. Elle percevait en outre son salaire à la mairie de Tours ainsi que 3.000 euros auprès de chaque couple.