Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Lisieux : prison ferme pour les voleurs de voitures qui s'introduisaient chez les particuliers

Les vols ont été perpétrés en fin d'année dernière dans le Calvados et l'Eure, selon le principe du home-jacking. Les individus rentraient chez les gens la nuit, prenaient les clés et repartaient avec les véhicules. 24 voitures ont été volées pour un montant estimé à 600 000 euros.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp - FRANCK DUBRAY - BEP Ouest-France

Le procès s'est tenu ce vendredi en comparution immédiate au tribunal correctionnel de Lisieux : d'entrée de jeu, les deux hommes, âgés de 21 et 23 ans, reconnaissent les faits : oui ils ont volé en fin d'année dernière 24 voitures, des Audi la plupart du temps. Tout est parti disent-ils de mauvaises fréquentations à la prison d'Evreux où ils étaient alors incarcérés pour des vols, notamment. Selon leurs dires, on les aurait contraint à passer à l'acte, eux ne seraient que des intermédiaires, sans jamais toutefois donner l'identité des commanditaires.

Chaque voiture leur rapportait entre 500 et 2000 euros

Aussitôt libres, une chose est sûre, ils ne tardent pas à replonger, selon un même mode opératoire : la plupart du temps, on leur donnait l'adresse des voitures à voler dans le Calvados et l'Eure. Des véhicules qui étaient acheminés dans les deux heures à Sotteville les Rouen où les plaques étaient changées avant que les voitures ne disparaissent. Que devenaient-elles ? Là aussi, difficile d'en savoir plus. Eux prennent entre 500 et 2000 euros par voiture volée. En quelques mois, cela leur rapporte entre 7 000 et 10 000 euros pour l'un, entre 10 000 et 15 000 euros pour l'autre.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp - AFP / Jaap Arriens / NurPhoto

Vous n'avez eu aucun mot pour les victimes

Les deux hommes répondent mais ne font preuve d'aucun affect, ce que leur font remarquer les avocats de la défense : "vous n'avez eu aucun mot pour les victimes. Que se serait-il passé si l'une d'entre elles s'était levée la nuit et était tombée nez à nez avec vous ?"  Pas de réponse, les deux prévenus se contentent au final de timides excuses sans véritablement convaincre. L'un d'eux avoue tout juste au cours de l'audience qu'il va être papa dans les jours à venir mais, qu'avec ses erreurs, il ne pourra assister à la naissance de son enfant.

Chacun des prévenus, reconnus coupables, écopent donc de trois ans et demi de prison, auxquels il faut rajouter des révocations de sursis de 2 pour l'un et 3 mois pour l'autre, les deux hommes ayant déjà été condamnés à plusieurs reprises. Un troisième homme a été condamné à 3 mois de prison avec sursis pour recel.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess