Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Plusieurs événements annulés dans les Pyrénées-Orientales après l'attentat de Nice

vendredi 22 juillet 2016 à 17:06 Par Marie Rouarch, France Bleu Roussillon

Pas de feu d'artifice à Canet ce 22 juillet, le meeting aérien de la Patrouille de France annulé, tout comme le feu d'artifice du 15 août à Saint-Cyprien. Décision des deux communes, une semaine après l'attentat de Nice, car il est impossible pour elles d'assurer la sécurité du public.

Feu d'artifice du 22 juillet annulé à Canet-en-Roussillon en raison du "contexte actuel"
Feu d'artifice du 22 juillet annulé à Canet-en-Roussillon en raison du "contexte actuel" © Radio France - Marie Rouarch

Pyrénées-Orientales, France

Une semaine après l'attentat de Nice, la préfecture des Pyrénées-Orientales poursuit les réunions avec les communes du littoral. L'occasion de faire un point sur les dispositifs de sécurité mis en place sur ces hauts lieux touristiques et sur le maintien ou non des animations estivales.

À Canet-en-Roussillon ce jeudi, et à Saint-Cyprien ce vendredi, les municipalités ont pris des décisions similaires à l'issue de ces entrevues avec les représentants de l'État : l'annulation de certaines festivités faute de moyens pour assurer la sécurité du public.

Pas de feu d'artifice à Canet ce vendredi

Pas de feu d'artifice à Canet-en-Roussillonce vendredi 22 juillet. Un feu déjà reporté le 13 juillet, avant l'attaque sur la promenade des Anglais, pour cause de forte tramontane cette fois. La Ville évoque "le contexte actuel" sur son site internet et sur des affichettes disposées un peu partout dans la station.

Les touristes sont pour la plupart déçus, mais indulgents.

"Il ne faut pas tout annuler. Ce qu'il faut c'est renforcer la sécurité, bloquer les points névralgiques pour que les gens ne puissent pas accéder en véhicule." - Un touriste suisse

"C'est compréhensible mais c'est dommage, ajoute sa femme. Finalement, c'est peut-être un peu ce que cherchent les gens qui font ce genre de choses... On va finir par tous rester chez nous, et ce n'est pas le but."

Pas de show de la patrouille de France à Saint-Cyprien le 7 août

Renforcer la sécurité oui, mais Canet et Saint-Cyprien estiment qu'elles n'en ont pas les moyens avec leurs seuls effectifs municipaux. Le maire de Saint-Cyprien, Thierry Del Poso a donc "pris des décisions radicales". Le meeting aérien de la Patrouille de France prévu le 7 août est annulé, tout comme le feu d'artifice du 15 août.

"Il nous faudrait 150 à 200 gendarmes ou militaires supplémentaires. C'est humainement impossible." - Thierry Del Poso, maire de Saint-Cyprien

Thierry Del Poso explique qu'il est impossible pour lui de sécuriser six kilomètres de plage et des milliers de spectateurs, avec "du danger qui arrive aussi bien de la terre que par la mer", même en faisant appel exceptionnellement, aux personnels communaux pas habilités, en temps normal, à assurer des missions de sécurité.

Les renforts que la préfecture est susceptible de mettre à sa disposition sont, pour lui, totalement insuffisants, d'où cette décision. "Une catastrophe", en pleine saison estivale, pour l'édile.

"Au moins qu'on nous donne les moyens d'assurer la sécurité du public, mais pour l'instant, ce n'est pas le cas", conclut-il.