Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Loi "Sécurité globale" : 2 500 personnes à Toulouse, 18 interpellations et un blessé

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Occitanie

Près de 2 500 personnes ont manifesté contre la loi dite "De Sécurité globale", mais aussi en soutien aux l'organisateurs de rave party, à Toulouse ce samedi 16 janvier. Quelques heurts, et des tirs de gaz lacrymogène en fin de rassemblement.

Des heurts ont éclaté en fin de manifestation, après 17h
Des heurts ont éclaté en fin de manifestation, après 17h © Radio France - Manon Klein

Une manifestation contre la loi "de Sécurité globale" a rassemblé près de 2 500 personnes selon la police ce samedi après-midi à Toulouse. Dans ce rassemblement, certains manifestants étaient également venus soutenir les organisateurs d'une rave party (fête illégale)  à Lieuron, en Bretagne, qui risquent jusqu'à 10 ans de prison. Vers 17h, des heurts ont éclaté, au niveau du pont Guilhemery. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Un manifestant blessé

Au moins un manifestant aurait été renversé par un automobiliste, qui subissait lui-même des jets de projectiles, selon plusieurs témoins. Légèrement blessé, ce manifestant est resté à terre. Les policiers sont intervenus quelques minutes plus tard pour disperser le rassemblement, avant le début du couvre-feu fixé à 18h. Une dispersion tendue, qui s'est faite notamment via le jet de gaz lacrymogène. En réponse, certains manifestants ont jeté des bouteilles en verre en direction des forces de l'ordre. Des poubelles ont également été enflammées. Au total, 18 personnes ont été interpellées indique la préfecture.

Un manifestant aurait été renversé par un automobiliste selon plusieurs témoins
Un manifestant aurait été renversé par un automobiliste selon plusieurs témoins © Radio France - Manon Klein

La circulation a été fortement ralentie dans le secteur du Pont Guilhemery, et du quai Pierre Paul Riquet, où la manifestation a été dispersée.

La manifestation était organisée contre la loi dite "de Sécurité globale"
La manifestation était organisée contre la loi dite "de Sécurité globale" © Radio France - Manon Klein
Choix de la station

À venir dansDanssecondess