Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Loi Travail : un lycéen nantais en détention après le lynchage d'un policier

samedi 14 mai 2016 à 17:25 Par Emmanuel Sérazin, France Bleu Loire Océan et France Bleu

Un lycéen a été mis en examen ce samedi à Nantes et placé en détention provisoire. Accusé d'avoir participé au lynchage d'un policier lors d'une manifestation contre la loi Travail, il est poursuivi pour tentative d'homicide. Il risque la cour d'assises.

Le lycéen est en détention provisoire à Nantes
Le lycéen est en détention provisoire à Nantes © Maxppp - Maxpp

Nantes, France

Après deux jours de garde à vue, ce lycéen de 18 ans a été présenté à un magistrat du Tribunal de Grande Instance de Nantes ce samedi à la mi-journée. Il est ressorti du bureau du juge avec un motif de mise en examen qui pourrait le conduire devant une cour d'assises : tentative d'homicide sur personne dépositaire de l'autorité publique. Bien qu'il présente un casier judiciaire totalement vierge, la justice nantaise a ordonné son placement en détention provisoire.

A coups de pieds et de barre de fer

Les faits se sont produits lors de la manifestation contre la loi Travail le 3 mai dernier, rue de la Marne à Nantes. Un commandant de police qui devançait son escadron, s'est retrouvé isolé face à des manifestants. Le fonctionnaire a reçu un premier coup porté par derrière, ce qui l'a fait chuter. Une fois au sol, un groupe de 5 à 6 jeunes s'est jeté sur la victime, lui arrachant son casque de protection, avant de le frapper à la tête à coups de pieds et de barre de fer ! Conduit à l'hôpital, le commandant de police en est ressorti avec une quinzaine de points de suture sur la tête et le visage.

D'autres interpellations à venir ?

Le lycéen a été interpellé ce jeudi, alors qu'il participait à une nouvelle manifestation. Cette fois, il a jeté des pavés sur les CRS, avant de prendre part au saccage des bureaux d'une mutuelle. Lors de son audition, il a simplement reconnu avoir fait chuté la victime, expliquant être parti aussitôt. Mais des photos versées au dossier montrent qu'il est revenu sur place : on le voit penché au dessus du fonctionnaire de police lors de son passage à tabac. Des analyses scientifiques sont en cours, notamment sur la barre de fer utilisée par les agresseurs. D'autres interpellations pourraient donc intervenir dans les prochains jours.