Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Loire : agressé verbalement, le maire de Farnay porte plainte et demande un rendez-vous avec la préfète

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Jean-Alain Barrier, le maire de Farnay dans la Loire, vient de déposer plainte à la gendarmerie et de demander un rendez-vous à la préfète du département. Il a été violemment pris à partie par plusieurs jeunes vendredi 28 mai au soir après leur avoir demandé de faire moins de bruit.

Buste de Marianne
Buste de Marianne © Maxppp - PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP

Il dit stop aux agressions d'élus. Jean-Alain Barrier, maire de Farnay dans la Loire, vient de déposer une plainte pour outrages après avoir été verbalement agressé par huit jeunes, vendredi 28 mai au soir, à quelques mètres de la mairie. Scandalisé par la violence de l'altercation, il demande un rendez-vous à la préfète de la Loire.

L'altercation de trop pour le maire de Farnay

Jean-Alain Barrier est d'abord appelé par une riveraine. Huit jeunes à bord de trois voitures se sont garés devant chez elle et font beaucoup de bruit. Il est autour de 21 heures. L'élu se rend sur les lieux et demande poliment de baisser la musique. Il remarque un petit feu allumé par les jeunes.

Rapidement, la discussion dégénère. Les jeunes insultent violemment un habitant et le maire. "Là, j'ai dit stop, s'énerve Jean-Alain Barrier, encore échauffé par l'altercation. Depuis que je suis élu, en 2014, j'ai dû faire 20 ou 30 interventions, tout seul. Les trois quarts du temps, ça se passait bien. Mais là, c'était trop. Des témoins m'ont dit : "sidérant". Et encore, les gendarmes sont vite arrivés."

Jean-Alain Barrier a décidé de déposer plainte auprès des gendarmes pour outrages. Il a eu le temps de relever les plaques d'immatriculation des voitures. Les jeunes seraient originaires de Rive-de-Gier.

Un rendez-vous demandé en préfecture

Le maire de Farnay ne compte pas s'en arrêter là. Il va demander un rendez-vous à la préfète de la Loire, afin d'appuyer les demandes que formulent les maires depuis longtemps : "Il y a la question des moyens des forces de l'ordre. Chez nous, les gendarmes ne peuvent pas couvrir toutes les communes. Après il y a un problème avec la justice. Ma salle de fête a été incendiée il y a trois ans. Les jeunes ne sont toujours pas condamnés. Ce n'est pas pour les punir, mais si on laisse tout passer, comment faire pour que les choses s'arrangent ?"

Le maire de Farnay refuse tout parallèle avec l'agression d'un policier à Rive-de-Gier, le 13 mai dernier, appelé sur place avec ses collègue pour un tapage nocturne. "On n'est pas dans le même degré de violence, tient-il à expliquer. Je veux demander à la préfète, représentante du gouvernement : on sait ce qui ne va pas, mais qu'est-ce qu'on fait pour y remédier ?"

Pour afficher ce contenu Google Maps, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess