Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Faits divers – Justice

Loire : après un défilé calme, des incidents en centre ville de Saint-Étienne

samedi 5 janvier 2019 à 17:32 Par David Valverde, France Bleu Saint-Étienne Loire

Plus de 500 personnes étaient une nouvelle fois rassemblées à Saint-Étienne ce samedi 5 janvier. Au terme d'une heure de face à face aux abords de la Préfecture de la Loire, des affrontements ont eu lieu. Au final : 6 interpellations.

Les cars des forces de l'ordre ont recu des projectiles et de la peinture.
Les cars des forces de l'ordre ont recu des projectiles et de la peinture. © Radio France - DV

Saint-Étienne, France

Cette fois-ci la mobilisation n'a pas faibli à Saint-Étienne pour le 8e rendez-vous des Gilets Jaunes depuis le début de leur mouvement. Une cinquantaine de manifestants ardéchois étaient même venus grossir les rangs d'un défilé parti vers 14h15 dans une ambiance chaleureuse de la Place du Peuple. 

Au terme d'une rapide boucle, les manifestants se sont dirigés vers la Place Jean Jaurès où les attendaient les forces de l'ordre protégeant la Préfecture. 

Des jets de projectile et des boules de peinture ont agrémentée une bonne heure de face à  face entre les forces de l'ordre et les manifestants. 

Des discussions, souvent houleuses entre les deux camps jusqu'à ce qu'un Gilet Jaune en fauteuil roulant cherche, accompagné par de nombreuses personnes, à quitter la place en franchissant un barrage. L'accès ne leur est pas accordé et ils sont repoussés. Les premiers flashballs sont tirés ainsi que les gaz lacrymogènes. 

Les forces de l'ordre se mettent alors en mouvement en direction de l'Hotel de Ville. Ils y croisent un blessé évacué (touché apparemment à la main) et usent de nouveaux de leurs munitions à tel point que certains d'entre eux demandent des recharges d'urgence. 

Vers 17h la situation est plus ou moins revenue à la normale. On note tout de même une vitrine de banque détériorée dans le sud de la ville. La police a compté 400 manifestants et procédé à 6 interpellations (4 pour jets de projectiles, 1 pour outrage, 1 pour violence), auxquelles s'ajoutent 2 interpellations ce matin sur l'aire du Pays du Gier.  

A Roanne, 400 manifestants également qui ont notamment décroché la pancarte sur la permanence de la députée LREM du Roannais Nathalie Sarles.

A Firminy, la police a compté 70 manifestants, sans incident.