Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : Météo France maintient 15 départements en vigilance rouge et 51 en orange

Loire-Atlantique : un trafic de stupéfiants démantelé dans l'aire urbaine de Châteaubriant

-
Par , France Bleu Loire Océan

50 gendarmes ont été mobilisés ce lundi dans l'aire urbaine de Châteaubriant pour aider au démantèlement d'un trafic de stupéfiants. Ils ont saisi 3.420 euros en liquide, de la résine de cannabis, de la cocaïne et de l'herbe. Six personnes ont été interpellées.

Voiture de la gendarmerie
Voiture de la gendarmerie © Radio France - Marc Bertrand

L'opération s'est déroulée ce lundi matin dans le secteur de Châteaubriant en Loire-Atlantique. 50 gendarmes des compagnies de Châteaubriant, Ancenis et Nantes ainsi que deux équipes cynophiles sont intervenus pour démanteler un trafic de stupéfiants. Six personnes ont été interpellées. Lors des perquisitions, les gendarmes ont saisi 3.420 euros en liquide, 310 grammes d'herbe, 650 grammes de résine et trois grammes de cocaïne.

Un trafic de plusieurs milliers d'euros

Dans cette affaire, tout est parti d'une infraction au code de la route près de Châteaubriant en juillet 2019. Les gendarmes découvrent de la drogue dans un véhicule. Pendant près d'un an, ils suivent les agissements de plusieurs personnes. Selon eux, le trafic porte sur de la résine de cannabis, de la cocaïne mais aussi d'héroïne. Il s'élèverait à plusieurs dizaines de milliers d'euros. Parmi les trafiquants présumés, il y a notamment une femme de 38 ans qui, profitant de sa profession, livrait des produits stupéfiants pendant le confinement.

En tout, 19 personnes ont été entendues dans cette affaire. Six vont être déférées pour achat, vente et détention de produits stupéfiants. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess