Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Loire : le leader de la pétanque Obut condamné à 320 000€ d'amende

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire, France Bleu
Saint-Bonnet-le-Château, France

L'Autorité de la concurrence a annoncé ce vendredi que le fabricant de boules de pétanque Obut a été condamné à payer une amende de 320 000€. Il aurait imposé pendant sept ans les mêmes tarifs à ses revendeurs.

Le fabricant de boules de pétanque Obut est basé à Saint-Bonnet-le-Château dans la Loire.
Le fabricant de boules de pétanque Obut est basé à Saint-Bonnet-le-Château dans la Loire. © Maxppp - Yves Salvat

L'entreprise Obut spécialisée dans la pétanque, qui pèse plus de 80% du marché, a été sanctionnée pour avoir imposé une politique tarifaire à ses distributeurs de mai 2009 à juillet 2016.

Pendant sept ans, le groupe ligérien aurait menacé de bloquer les commandes ou encore de retarder les livraisons des distributeurs qui ne voulaient pas appliquer sa politique tarifaire. C'était une manière d'obliger les grandes enseignes, les sites Internet et les commerçants indépendants à ne pas casser les prix et à ne pas faire de concurrence aux magasins Obut.

Pendant toutes ces années, Obut a régulièrement envoyé des représentants commerciaux dans les points de vente pour contrôler les prix. Lorsqu'un revendeur ne respectait pas la règle, il s'exposait immédiatement à des retards de livraison ou des blocages de commande. L'Autorité de la concurrence qui a sanctionné Obut explique que "les revendeurs n'ont pas pu, pour dynamiser leurs ventes, proposer des prix moins chers." Seul Décathlon n'aurait pas respecté les prix conseillés et se serait retrouvé privé de la vente de produits hauts de gamme de marque Obut, à partir de 2014.

Obut a reconnu les faits. En 2015, l'entreprise avait réalisé un chiffre d'affaires de 16,9 millions d'euros pour un peu plus d'un million de bénéfice.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess