Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Le mystère des chevaux mutilés

Loire : un cheval retrouvé éventré à Grézolles, l'attaque humaine confirmée

-
Par , , France Bleu Saint-Étienne Loire, France Bleu

Un cheval a été retrouvé éventré ce vendredi 11 septembre au matin sur la commune de Grézolles, chez une particulière. Contrairement à la première affaire de mutilation de cheval dans notre département, il s'agit bien cette fois-ci d'une attaque humaine.

Ces derniers mois, plus de 150 enquêtes ont été ouvertes en France pour des mutilations sur des chevaux (Image d'illustration).
Ces derniers mois, plus de 150 enquêtes ont été ouvertes en France pour des mutilations sur des chevaux (Image d'illustration). © Maxppp - Dominique Touchart - PHOTOPQR/LE COURRIER PICARD/MAXPPP

Un cheval avec une large plaie au flanc, les viscères exposées : c'est le triste spectacle qu'a trouvé ce vendredi matin une propriétaire de chevaux sur la commune de Grézolles, dans le Roannais (Loire). L'attaque s'est manifestement produite dans la nuit de jeudi à vendredi, à proximité de l'autoroute, comme l'indique le quotidien régional Le Progrès.

L'attaque humaine confirmée par les gendarmes

La propriétaire ne souhaite pas s'exprimer sur le sujet, mais elle est très choquée et s'inquiète pour ses autres chevaux, indique la maire de la commune Françoise Clément. "Ils sont dans un pré à côté de sa maison et elle se dit que si on peut rentrer chez elle pour faire ça, c'est très grave".

Contrairement au premier cas de mutilation signalé dans notre département, cette fois-ci, l'origine humaine est confirmée par les gendarmes. Une enquête a été ouverte par le parquet de Roanne pour "sévices et actes de cruauté sur animaux". Elle est confiée à la brigade de recherches de Roanne. 

L'inquiétude et les rumeurs se répandent dans la Loire

L'inquiétude semble à son comble dans le département, et favorise la propagation de rumeurs. La même nuit de cette attaque, on signale des rôdeurs à L'Hôpital-le-Grand, entre Montrond et Andrézieux-Bouthéon. Dépêchés sur place, les gendarmes contrôlent un propriétaires de chevaux en train de faire des rondes.

Les gendarmes rappellent qu'ils font eux-mêmes des patrouilles et passent dans chaque élevage pour donner des conseils de sécurité aux propriétaires. En France, plus de 150 enquêtes sur des faits similaires de mutilations ont été ouvertes ces derniers mois.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess