Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : une campagne de vaccination dans les prisons de la Loire est en préparation

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire, France Bleu

Une campagne de vaccination des détenus de la Loire est en préparation, assure le directeur interrégional des services pénitentiaires. Sur les trois centres de détention du département, deux détenus sont positifs à la Covid-19 ainsi que 14 membres du personnel pénitentiaire.

Couloir interieur de la prison de la Talaudiere
Couloir interieur de la prison de la Talaudiere © Radio France - Yves Renaud

Les détenus de la Loire seront bien vaccinés contre le coronavirus, "au même rythme qu'à l'extérieur de la prison", assure le directeur interrégional des services pénitentiaires, Stéphane Scotto. Actuellement seulement deux détenus (l'un à Roanne, l'autre à La Talaudière) sont contaminés d'après ses indications.

Le vaccin et surtout des mesures sanitaires rigoureuses pour se prémunir du Covid 

"Une campagne de vaccination en urgence dans les prisons" : c'est ce que vient de réclamer la contrôleuse générale des lieux de privation Dominique Simmonot. Une demande entendue, selon le directeur interrégional des services pénitentiaires de Lyon, Stéphane Scotto : "Elle s'organise pour les plus de 75 ans. Sur Roanne et Saint-Etienne, ça représente une seule personne seulement par établissement. Or il y a six doses par flacons. L'approche pragmatique est retenue : dans les prochains jours, les autorités sanitaires vont élargir la vaccination aux personnes qui ont des comorbidités par exemple."

Les chiffres des contaminations dans la Loire restent bas : deux détenus positifs à la Covid-19, à Roanne et à La Talaudière, ainsi que 14 membres du personnel pénitentiaire. Aux yeux de Stéphane Scotto, ce sont les mesures sanitaires strictes appliquées à l'intérieur des prisons qui protègent le mieux les détenus. "Comme pour le reste de la population, le sport en intérieur n'est plus permis, la taille des groupes a été adaptée, les parloirs se font dans des cabines aménagées."

Il souligne également l'aménagement de cabines téléphoniques à l'intérieur des cellules, et celle, à venir, de dispositifs de visiophonie afin que les détenus puissent garder le lien avec leurs familles. 

La prison de La Talaudière, très largement surpeuplée

Lors du premier confinement, les prisons avaient pu "respirer" grâce à une ordonnance portant sur la libération de plusieurs milliers de prisonniers en fin de peine. Mais celles-ci n'ont pas été renouvelées, et le surpeuplement de la prison de La Talaudière a repris. "Il y a actuellement 408 détenus, pour une capacité de 287 places", indique Stéphane Scotto. La prison de Roanne accueille quant à elle 520 détenus, "mais sa capacité reste supérieure", explique le directeur interrégional.

Face au risque d'une troisième vague, et d'un variant anglais plus contagieux, la contrôleuse générale des lieux de privation appelle à nouveau à "vider les prisons." "La préoccupation est permanente, admet Stéphane Scotto. Est-ce que nous travaillons dans de meilleures conditions quand nos établissements ne sont pas surencombrés ? Je crois que poser la question, c'est y répondre."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess