Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : France Bleu partenaire des Restos du Cœur

Loiret : des escrocs se font passer pour des bénévoles des Restos du cœur pour soutirer des dons

-
Par , France Bleu Orléans

Les Restos du cœur lancent l'alerte : de faux bénévoles visitent des particuliers et tentent de soutirer de l'argent, dans le Loiret. Les faits sont notamment localisés à Ingré.

Les escrocs arborent le logo bien connu des Restos du Coeur pour escroquer des Loiretains.
Les escrocs arborent le logo bien connu des Restos du Coeur pour escroquer des Loiretains. © Maxppp - Clementz Michel/PHOTOPQR/L'INDEPENDANT/MAXPPP

Les Restos du cœur du Loiret tirent le signal d'alarme : des escrocs sont en ce moment en train de sévir dans la Métropole d'Orléans, et particulièrement sur le secteur d'Ingré. Ils se font passer pour des bénévoles, pour tenter de soutirer des dons, en faisant du porte-à-porte. 

La police est prévenue

Les Restos du cœur rappellent qu'ils ne collectent jamais de fonds de cette manière, et invitent à ne pas se fier à un "badge où figure le logo bien connu", de l'association. C'est donc un véritable appel à la vigilance qui est lancé. L'association indique que la police a été avisée de ces signalements.

Ce n'est pas la première fois que l'antenne loiretaine est victime d'une telle usurpation. En mars 2019, déjà, une femme avait fait du porte-à-porte à Châtillon-sur-Loire pour demander de l'argent au nom des Restos, ainsi qu'à Noël 2017 à Gien et Montargis. L'association avait alors porté plainte. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess