Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Loiret : six radars ont été vandalisés

-
Par , France Bleu Orléans

Le Loiret fait face à des dégradations de radars fixes. Six radars sont hors service dont trois sur des routes qui viennent de passer à 80 km/h. Mais la préfecture ne veut pas en tirer de conclusions hâtives.

Deux radars ont été incendiés dans le Pithiverais (photo d'illustration)
Deux radars ont été incendiés dans le Pithiverais (photo d'illustration) © Maxppp - Jean-François Frey

Loiret, France

Est-ce une coïncidence ou faut-il y voir un lien de cause à effet ? Les actes de vandalisme sont intervenus depuis la mise en place de la limitation de vitesse à 80 km/h. Dans le Loiret ,six radars sont hors service dont trois sur des routes qui viennent de passer à 80 km/h. Notamment dans le Pithiverais, où les trois radars vandalisés sont réglés sur cette baisse de la vitesse. Dans le Loiret, 16 radars ont été reconfigurés pour passer de 90 à 80 km/h.

Deux radars ont été incendiés 

Sur les trois radars qui se situent dans le Pithiverais, deux ont été incendiés : à Loury sur la RD 2152 et à Saint-Lyé-la-forêt sur la RD 97. Le 3ème radar vandalisé se trouve à Jouy-en-Pithiverais, un morceau de l'appareil a même été enlevé, il est situé sur la route départementale 927. "Les appareils sont en cours de réparation," explique la préfecture du Loiret, "cela peut prendre une semaine pour du petit vandalisme, jusqu'à 1 mois lorsqu'il faut carrément changer la structure." Mais la préfecture ne veut pas faire de lien avec les 80km/h, "des enquêtes sont en cours et cela serait trop hâtif. Attendons les conclusions." 

Les sanctions pénales peuvent aller de 15 000 euros d'amende à 7 ans d'emprisonnement  

- Vous avez affiché des autocollants, fait des graffitis, occulté ou bâché les vitres du radar, vous risquez jusqu’à 15 000 euros d’amende et une peine d’intérêt général.
- Vous avez endommagé un radar (incendie, vol, explosion…), vous risquez jusqu’à 30 000 euros d’amende et 2 ans d’emprisonnement.
- Vous avez détruit un radar, vous risquez jusqu’à 75 000 euros d’amende et 5 ans d’emprisonnement.
- Si vous avez mené votre action en collaboration avec un groupe de personnes, ou un individu masqué, la peine est encore plus lourde. Vous encourrez jusqu’à 100 000 euros d’amende et 7 ans d’emprisonnement. 

Le coût d'intervention sur les équipements radars dégradés

En cas de vandalisme léger, du tag à la vitre cassée, il faut compter en moyenne 500 euros pour remettre le radar en état, et cela quel que soit son type.  

- Radar fixe et discriminant : entre 60 000 et 80 000 €selon l'ampleur des travaux de génie civil requis ;
- Radar vitesse moyenne : de 120 000 à 200 000 € selon l'ampleur des travaux de génie civil requis ;
- Radar autonome (ou chantier) : 75 000 €