Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Lopeti Timani, joueur du Stade Rochelais, condamné à payer 10.000 euros d'amende pour violence avec arme

-
Par , France Bleu La Rochelle, France Bleu
La Rochelle, France

Lopeti Timani, deuxième ligne du Stade Rochelais est condamné à 10.000 euros d'amende dans une affaire de violence avec arme à la sortie d'une boîte de nuit rochelaise. Les faits remontent au mois de mai 2019. Le délibéré vient d'être rendu par le tribunal correctionnel de La Rochelle.

Lopeti Timani, deuxième ligne du Stade Rochelais
Lopeti Timani, deuxième ligne du Stade Rochelais © Radio France - Gérald Paris

Le tribunal correctionnel de La Rochelle a condamné Lopeti Timani à 10.000 euros d'amende pour violence avec arme à la sortie d'une boîte de nuit rochelaise apprend-on ce lundi. Le 12 mai 2019, à 4h30 du matin, la sortie de boîte de nuit "Le White Rabbit" au centre-ville de La Rochelle a été quelque peu agitée. Lopeti Timani, l'international australien, deuxième ligne au Stade Rochelais avait visiblement un peu trop arrosé sa soirée. Avec un comportement difficilement tolérable pour rester au sein de l'établissement, les "videurs" de la boîte l'ont accompagné vers la sortie. Un scénario qui n'a pas réellement séduit l'international, qui s'est débattu en donnant au passage un coup de coude au visage à un des employés. 

Le "White Rabbit" à La Rochelle
Le "White Rabbit" à La Rochelle © Radio France - Gérald Paris

Lopeti Timani jette une bouteille au visage d'un des vigiles

Mais l'affaire ne s'arrête pas là, devant la discothèque, cours du temple, Lopeti Timai s'empare d'une bouteille qu'il jette par dessus son épaule en direction d'un des vigiles. "Je suis désolé d'avoir jeté la bouteille, je ne voulais blesser personne, je n'ai pas visé, c'était au-dessus de mon épaule." s'est défendu à l'audience Lopeti Timani.  

En réaction, une pluie de coup de poings et de pieds s'est abattue sur le joueur. L'un des vigiles le frappe également avec une barrière de sécurité. Le parquet avait demandé six mois de prison avec sursis pour Lopeti Timani, six mois de sursis également pour l'un des vigiles, et trois mois pour l'autre. 

"Lopeti, c'est l'ami "un petit peu con" que l'on ne supporte pas en soirée quand il boit trop." - L'avocate du joueur -

Margaux Mathieu, l'avocate du joueur avait demandé la relaxe de son client. "Lopeti, c'est l'ami dit-elle un petit peu con que l'on ne supporte pas en soirée quand il boit trop. Mais est-ce que cela mérite une condamnation ?"

Dans une affaire qui aurait pu très mal tourner, le tribunal a finalement été plutôt clément

L'un des videurs est relaxé, l'autre à quelques centaines d'euros d'indemnités à verser au joueur, et Lopeti Timani doit payer une amende de 10.000 euros, qui sera ramenée à 8.000 euros s'il paie dans les 30 jours. Condamnation assortie d'une interdiction de port d'armes pendant 5 ans. Cette condamnation ne sera pas inscrite sur son casier judiciaire.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess