Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Bac 2019 : comment s'organisent les lycées lorrains face au risque de grève lundi ?

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Lorraine Nord

Face à l'appel de la grève de plusieurs syndicats enseignants contre, notamment, la réforme du lycée ce lundi pour les premières épreuves du bac, les proviseurs s'organisent dans les établissements de l'académie pour assurer au mieux l'accueil des élèves, en mobilisant d'autres personnels.

Epreuves du bac 2018 en Bretagne (Illustration)
Epreuves du bac 2018 en Bretagne (Illustration) © Maxppp - François Destoc

Lorraine, France

Les premières épreuves du bac, lundi (la philo pour les terminales et le français pour les premières), vont-elles être perturbées par l'appel à la grève de plusieurs syndicats enseignants ? Le Snes-FSU, premier syndicat chez les profs du secondaire, Sud-Education, la CGT, et le Snalc demandent aux enseignants de cesser le travail le 17 juin, pour dénoncer notamment la réforme du bac lancée par le gouvernement. C'est la première fois depuis 2003 qu'un tel appel est déposé par des syndicats pour le bac. 

Appel aux enseignants remplaçants et au personnel administratif 

Pour l'instant, difficile de dire si les grévistes seront nombreux. Les proviseurs, de leur côté, s'organisent dans l'académie pour "accueillir les élèves dans les meilleures conditions possibles", comme l'explique depuis Remiront Frédéric Carlier, secrétaire académique du syndicat des personnels de direction de l'éducation nationale (SNPDEN). 

Pour cela, les proviseurs vont faire appel en nombre aux enseignants remplaçants pour assurer les épreuves et ils vont mobiliser l'ensemble du personnel de chaque établissement (personnel administratif, secrétaires, vie scolaire) pour surveiller les épreuves dans chaque salle d'examen.

Frédéric Carlier, secrétaire académique du syndicat des personnels de direction de l'Education nationale

Mobilisation importante à Sarreguemines et Longwy

Dans l'académie de Nancy-Metz, selon le Snes-FSU, la mobilisation sera forte par exemple à Sarreguemines et Longwy. "Notre objectif n'est pas d'empêcher les élèves de passer le bac, mais d'alerter sur les menaces qui pèsent sur l'enseignement", explique Bruno Henry. Le secrétaire académique du Snes-FSU assure que, depuis deux ans, le gouvernement ne répond pas à leurs demandes. 

Les enseignants grévistes ont prévu de manifester lundi matin à 10h à Metz devant le lycée Georges de la Tour, ou encore devant le lycée de Longwy à 7h30.

Bruno Henry, secrétaire académique du Snes-FUS invité de France Bleu Lorraine le 3 juin

La rectrice sereine pour l'organisation des épreuves

Invitée de France Bleu Lorraine ce vendredi matin, Florence Robine, rectrice de l'académie de Nancy-Metz se dit sereine pour l'organisation des épreuves : "Avec les chefs d'établissement, nous sommes mobilisés pour que les épreuve se déroulent parfaitement bien pour les élèves, je veux leur dire, à eux et à leurs parents, de ne pas s'inquiéter". 

Florence Robine, rectrice de l'académie de Nancy-Metz, invitée de France Bleu Lorraine