Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Lorraine : davantage de drogues et d'armes saisies par les douanes en 2017

jeudi 5 avril 2018 à 17:47 Par Cédric Lieto, France Bleu Lorraine Nord et France Bleu Sud Lorraine

Les douaniers de Lorraine ont communiqué leur bilan pour l'année 2017 : les saisies sont en nette augmentation en ce qui concerne les armes à feu et les produits stupéfiants.

Les saisies d'armes sont en constante augmentation
Les saisies d'armes sont en constante augmentation © Radio France - Cédric Lieto

Nancy, France

Davantage d'armes et de drogue saisies en Lorraine par les douanes. C'est le principal enseignement de l'année 2017 pour les douaniers qui communiquaient officiellement leur bilan ce jeudi dans leurs locaux à Nancy. Plus de 620 kilos de stupéfiants ont été interceptés, soit une multiplication par trois sur un an. Le cannabis est la drogue la plus souvent saisie avec 581 kilos.

Les douaniers ont également saisi 55 armes à feu en 2017 (+ 10% sur un an). Une hausse qui se poursuit en 2018 puisque les douaniers ont déjà fait davantage en trois mois que sur toute l'année dernière grâce à deux affaires en Moselle et dans les Vosges en début d'année notamment.  Il y a plus d'armes en circulation et les douaniers ont progressé dans ce domaine avec une meilleure surveillance sur Internet. Derrière des ventes légales d'armes de collection neutralisées se cachent parfois des armes pouvant servir.

Les collectionneurs dans le viseur

Toutes les saisies ne sont pas forcément liées au grand banditisme, ce sont souvent des collectionneurs qui sont impliqués, comme l'explique Mathieu Gigleux, chef de la surveillance douanière à Nancy : 

Dans la mesure où il a des armes non déclarées, s'il se fait cambrioler, il ne va pas aller le dire. En cas de disparition de leurs armes, illégalement détenues, ça veut dire beaucoup d'armes dans la nature."

Sans compter le danger que peut représenter un stockage de munitions ou d'explosifs chez un particulier, surtout en cas d'incendie.

La contrefaçon touche tous les marchés

Environ 40.000 articles de contrefaçon ont été saisis l'an passé dans la région avec une part de plus en plus importante de marchandises envoyées par colis postaux. La contrefaçon touche désormais tous les types de produits, explique Joseph Grandgirard, directeur régional des Douanes : 

Dans l'esprit du grand public, la contrefaçon, c'était surtout des produits de luxe. Ca existe toujours mais elle s'est diversifiée avec des problématiques de sécurité. En matière de médicaments, vous pouvez avoir des produits dangereux pour la santé."

Conséquences graves aussi pour certaines pièces automobiles contrefaites achetées sur internet comme des plaquettes de frein inefficaces ou des capots de voiture qui, au lieu de se déformer lors d'un impact, s'enfoncent dans le véhicule et blessent les passagers.