Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Nancy : l'agent du Crous "aurait dû s'excuser et quitter les lieux" après son intrusion au domicile d'une étudiante

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Le Crous Lorraine a rendu ses conclusions ce samedi après avoir mené une enquête interne. Le 1er mars, un agent du Crous s'est introduit dans la chambre d'une étudiante à Vandoeuvre alors qu'elle dormait. L'agent aurait notamment dû "s'excuser et quitter les lieux immédiatement" souligne l'enquête.

Le Crous Lorraine a mené une enquête interne après cet incident.
Le Crous Lorraine a mené une enquête interne après cet incident. © Maxppp - Maxppp

Vandœuvre-lès-Nancy, France

L'agent du Crous "aurait dû s'excuser et quitter immédiatement les lieux". C'est un peu le mea culpa du Crous Lorraine qui ressort dans les conclusions de l'enquête interne dévoilées ce samedi, après un incident à la résidence Vélodrome de Vandoeuvre, près de Nancy. 

Le samedi 1er mars dernier, un agent de l'organisme s'introduit dans le logement d'une étudiante pour une intervention technique. La jeune femme, alors endormie et dénudée, se réveille sous le choc et l'agent ne part pas immédiatement selon nos confrères de l'Est Républicain. L'étudiante n'aurait pas porté plainte, mais a signalé l'incident et une enquête interne a été menée.

L'agent aurait dû quitter les lieux

D'après les conclusions de l'enquête interne, l'agent "aurait dû s'excuser et quitter les lieux immédiatement après s'être aperçu que la chambre était occupée" indique le Crous Lorraine dans un communiqué. L'organisme concède que la jeune femme aurait dû être prévenue de l'heure de l'intervention technique et que le responsable de la résidence "n'a pas correctement pris la mesure de la gravité de l'incident". Aucun dispositif d'accompagnement ou d'aide psychologique n'a été déclenché souligne encore le Crous. 

Pas de sanctions

En revanche, aucune sanction n'est annoncée dans le communiqué : "Les personnels concernés se verront avertis en raison des manquements relevés dans le déroulement des événements. Enfin, des rappels aux procédures seront faits et certains processus seront réexaminés", notamment plus d'intervention réalisée sans rendez-vous confirmé par le locataire, indique le Crous. 

L'étudiante devrait être reçue à nouveau pas les services du Crous, notamment pour "lui renouveler les excuses de l'établissement" et faire un bilan.

Choix de la station

France Bleu