Faits divers – Justice

Lorraine : la tonne de cannabis était dissimulée dans le camion de céréales

Par Nathalie Broutin, France Bleu Lorraine Nord, France Bleu Sud Lorraine et France Bleu jeudi 20 avril 2017 à 11:16

Le camion a été intercepté au péage de Comlombey-les-Belles en Meurthe-et-Moselle
Le camion a été intercepté au péage de Comlombey-les-Belles en Meurthe-et-Moselle © Maxppp - Maxpp

La saisie de plus d'une tonne de cannabis ce samedi 15 avril dans un camion de céréales au péage de Colombey-les-Belles en Meurthe-et-Moselle est évaluée à 7 millions d'euros. Elle constitue une saisie record dans la région.

Ce samedi 15 avril, des agents des douanes interceptent un camion, immatriculé aux Pas-Bas au péage de Colombey-les-Belles en Meurthe-et-Moselle sur l'autoroute A31. La Juridiction Interrégionale spécialisée, installée à Nancy, communique ce jeudi 20 avril sur les conditions de la saisie. "L'une des saisies douanières les plus significatives depuis notre création en 2004" précise la JIRS.

Une saisie record dans la région évaluée à 7 millions d'euros

Les douaniers découvrent dans la remorque du camion pleine de céréales plusieurs dizaines de cartons remplis de marchandises, "conditionnées sous la forme de valises marocaines" ( des ballots recouverts d'une toile de jute). "Ces marchandises répondent positivement au test du cannabis", précise la JIRS dans son communiqué "et correspondent respectivement à 1 164,3 kilos de résine de cannabis et 14 kilos d'herbe de cannabis". La marchandise est évaluée à 7 millions d'euros.

Le conducteur placé en détention provisoire

Le chauffeur du camion, un ressortissant néerlandais a été remis par les douaniers au service régional de police judiciaire de Nancy qui l'a auditionné. La Juridiction interrégionale spécialisée a été saisie en raison "de la quantité de la marchandise saisie et du caractère international du trafic" . Une information judiciaire est ouverte pour importation en bande organisée de produits stupéfiants, acquisition, transport et détention de produits stupéfiants, association de malfaiteurs. L'homme a été placé en détention provisoire. Il risque la peine maximale de 30 ans de réclusion criminelle pour l'importation en bande organisée de produits stupéfiants .

En 2016, les douanes du Grand Est ont saisi plus de 640 kilos de produits stupéfiants d'une valeur de 4,8 millions d'euros sur le marché.