Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : neuf départements maintenus en vigilance rouge, 53 en orange

Une gendarme de 26 ans tuée lors d'un contrôle routier près d'Agen, le chauffard en garde à vue

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Une gendarme de 26 ans est décédée samedi soir après avoir été heurtée par un véhicule, à la suite d'un refus d'obtempérer pendant un contrôle routier à Port-Sainte-Marie dans le Lot-et-Garonne, près d’Agen. Le conducteur qui l’a percutée a été interpellé.

Gendarmerie - Image d'illustration
Gendarmerie - Image d'illustration © Radio France

Une jeune femme gendarme âgée de 26 ans a perdu la vie lors d’un contrôle routier ce samedi soir 4 juillet , elle a été percutée vers 21h30 sur la route départementale 813 sur la commune de Port-Sainte-Marie, à une vingtaine de kilomètres à l’ouest d’Agen.

Selon la Dépêche du midi, la jeune gendarme aurait eu la jambe arrachée tout ou en partie au niveau de l'aine en raison du choc avec un véhicule. Elle se serait trouvée en arrêt cardio-vasculaire et serait décédée par la suite, sans pouvoir être transportée.

Le chauffard interpellé après trois barrages 

Le conducteur, déjà connu des services de police et de gendarmerie pour des délits liés aux stupéfiants selon une source proche du dossier, a été rapidement interpellé et placé en garde à vue à Agen. 

Le conducteur a d'abord refusé de s'arrêter à un premier contrôle de la gendarmerie à Colayrac, tout près d'Agen, vers 20h50, a précisé le ministère de l'Intérieur dans un communiqué dimanche matin. Signalé aux forces de l'ordre, l'homme a ensuite fait "demi-tour devant un barrage tenu par la police".

La gendarmerie a alors mis en place "un dispositif d'interception" à Port Sainte-Marie. Face à ce contrôle, le conducteur "refuse à nouveau de s'arrêter, fait un écart pour éviter la herse déployée et quitte la chaussée", puis "heurte violemment" la gendarme, selon le communiqué. "Très grièvement blessée", elle est décédée malgré l'intervention des secours.

Mélanie, 26 ans , gendarme et championne de Judo

La jeune femme fait partie de la brigade de gendarmerie d'Aiguillon, commune proche de Port-Sainte-Marie. Mélanie Lemée originaire de l'Orne était une sportive aguerrie qui pratiquait le judo à haut niveau. Elle a été championne de France militaire de judo en 2018 , deux fois sacrée championne de France militaire dans sa catégorie (2016, 2017).  Elle avait été affectée en 2016 à la brigade de proximité d'Aiguillon , à quelques kilomètres du lieu où elle a perdu la vie.

Sur sa page Facebook, la gendarmerie du Lot-et-Garonne s'est dite "meurtrie" par le "décès en service" d'une "camarade" et a exprimé sa "profonde émotion à l'endroit de la famille, des proches et de nos camarades du Lot-et-Garonne frappés durement en ces terribles circonstances". Elle a précisé que "aucun commentaire sur l'enquête et les investigations en cours" ne serait fait.

L'hommage de la Nation

Christophe Castaner et Laurent Nunez expriment, dans un communiqué, "leur soutien à l'ensemble des forces de sécurité intérieure, mobilisées jour et nuit, pour assurer la sécurité de nos concitoyens", après le décès ce samedi soir du gendarme Mélanie Lemée du groupement de gendarmerie départementale du Lot-et-Garonne, percutée par un véhicule sur un dispositif d'interception. Une enquête permettra de déterminer les circonstances exactes de ce drame. 

Le ministre de l'Intérieur et le secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Intérieur "présentent leurs sincères condoléances à sa famille, à ses proches, ainsi qu'à l'ensemble de ses camarades de la Gendarmerie et de la grande famille du judo." Christophe Castaner et Laurent Nunez saluent le courage des forces de l'ordre et "leur engagement quotidien.

Les circonstances tragiques de ce décès rappellent, une nouvelle fois, les dangers et les risques auxquels sont exposés les gendarmes et les policiers dans l'exécution de leurs missions. Hier, la Gendarmerie nationale a perdu l'une des siennes, l'un de ses militaires engagés au service de la population. Les honneurs militaires lui seront rendus, et la Nation lui témoignera sa reconnaissance."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess