Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Loups évadés près de Perpignan : les animaux auraient été maltraités en Lettonie

-
Par , France Bleu Roussillon, France Bleu
Cases-de-Pêne

Cinq semaines après la fuite de quatre loups du parc Ecozonia, à Cases-de-Pène (Pyrénées-Orientales), la direction du nouveau parc communique sur les résultats d'enquête.

L'entrée du parc animalier Ecozonia à Cases-de-Pène (Pyrénées-Orientales), le 25 janvier 2021.
L'entrée du parc animalier Ecozonia à Cases-de-Pène (Pyrénées-Orientales), le 25 janvier 2021. © Radio France - Suzanne Shojaei

Sa parole était attendue. La direction du parc Ecozonia publie ce mardi un long communiqué pour détailler les résultats d'enquête. Cinq semaines après l'évasion de quatre loups fraîchement arrivés dans le nouveau parc animalier des Pyrénées-Orientales, Ecozonia se défend et dénonce des faits de maltraitance survenus dans le parc d'origine des six loups, le Riga Zoo, en Lettonie. Dans les semaines qui ont suivi l'évasion, trois des loups ont été retrouvés et abattus. Le dernier animal reste encore dans la nature.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

L'audit, réalisé début février, retrace le parcours des canidés, depuis le zoo de Riga jusqu'au parc Ecozonia. Le parc "a reçu des informations inexactes ou partielles sur de nombreux points par Riga Zoo, notamment concernant la non-divulgation d'information sur le comportement des animaux malgré les nombreuses demandes par mail", écrit la direction.

L'un des loups surnommé "Psycho"

Parmi les six canidés arrivés de Lettonie, l'un d'eux se montrait visiblement agressif. "L'animal n'avait pas peur des humains" et "cette information primordiale n'a pas été révélée au préalable à la direction d'EcoZonia.

Selon la direction du nouveau parc des Pyrénées-Orientales, Psycho aurait été élevé "à la main, dans des habitations humaines" ; il considère donc l'homme comme un semblable avec lequel il peut rivaliser. D'autre part, "les loups ne connaissaient pas la clôture électrique contrairement à ce qui avait été indiqué par Riga Zoo."

"Les animaux ont été transportés dans des conditions [...] contraires au bien-être animal."

Dans son communiqué, la direction d'Ecozonia poursuit le récit de l'arrivée des loups. "Des signes cliniques (crocs cassés, griffes arrachées) et l'état des caisses de transport (trappe lacérée et gamelle en inox éventrée) témoignent du stress important qu'ont subi les animaux.

Le parc animalier dénonce les conditions "intolérables" de transport, avec un voyage bien plus long que la normale. La direction pourrait déposer plainte.

L'enclos du parc adapté

L'audit révèle que la conception de l'enclos réservé aux loups dans le parc Ecozonia est "adaptée" et n'a jamais posé problème dans d'autres parcs zoologiques. "Les dimensionnements du grillage, le diamètre de son fil et sa qualité, ne sont pas en cause." Il a quand même été décidé de renforcer l'intégralité des clôtures d'Ecozonia.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess