Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Lourde condamnation pour le maire de Sanary-sur-Mer

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu

Le maire de Sanary-sur-Mer (Var) a été condamné ce lundi à six mois de prison ferme sous bracelet électronique et 30 mois avec sursis pour une série d'infractions économiques et financières. Egalement condamné à 5 ans de privation de droits civiques et civils, l'élu fait appel.

Ferdinand Bernhard, maire de Sanary, devant le Tribunal correctionnel de Marseille ce lundi 7 septembre 2020
Ferdinand Bernhard, maire de Sanary, devant le Tribunal correctionnel de Marseille ce lundi 7 septembre 2020 © Maxppp - Dominique Leriche

Ferdinand Bernhard, maire de Sanary-sur-Mer (Var), a été sévèrement condamné ce lundi par le Tribunal correctionnel de Marseille : trois ans de prison dont 30 mois avec sursis et six mois de prison ferme (sous bracelet électronique) pour prise illégale d'intérêt, détournement de fonds public et favoritisme. L'élu divers droite a également été condamné à cinq ans de privation de droits civiques et civils, ce qui le rend donc inéligible. Les biens immobiliers lui appartenant, et en cause dans cette affaire, lui seront confisqués. L'élu va faire appel.

Cinq infractions

Ferdinand Bernhard, 68 ans, maire de Sanary depuis 1989, est reconnu coupable de cinq infractions différentes : la promotion éclair de sa maîtresse, contrôleuse de gestion à la mairie devenue directrice générale des services, à plus de 5.000 euros par mois ; l'utilisation indue d'une voiture de fonction ; l'attribution de marchés publics à des proches et l'utilisation de passe-droits pour faire édifier quatre villas sur un terrain acheté par l'élu.  

"Une dérive évidente et inacceptable" selon le tribunal qui estime que Ferdinand Bernhard a "une conception autoritaire de ses fonctions qui ont manifestement permis la commission de ces infractions". "Il ne suffit pas d'assurer la prospérité des communes, leur équilibre financier ou leur sécurité, il faut également assurer que nul ne profitera de pouvoirs acquis par la démocratie pour (...) détourner la loi à son profit ou au profit de tiers", a aussi rappelé le tribunal.

Ferdinand Bernhard reste maire de Sanary

L'élu et son avocat ont annoncé faire appel de la décision, ce qui suspend le jugement. Ferdinand Bernhard reste donc maire de Sanary. Un procès en appel aura lieu dans les mois qui viennent. 

L'ancienne directrice générale des services est elle condamnée à huit mois d'emprisonnement avec sursis et 50.000 euros d'amende. Un autre homme que le maire a recruté dans son cabinet à 6.000 euros par mois via un montage juridique est également condamné pour recel à six mois de prison avec sursis et 30.000 euros d'amende.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess