Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Lourdes : l'accident du funiculaire du pic du Jer est bien dû à la foudre selon l'enquête

-
Par , France Bleu Béarn Bigorre, France Bleu

Au lendemain de l'accident du funiculaire du pic du Jer ayant fait douze blessés, ce mardi était consacré à l'enquête et aux expertises. Conclusion : la foudre est bien responsable, l'exploitant et le machiniste ne seront pas poursuivis.

Le funiculaire du Pic du Jer offre, quand il n'y a pas d'orage, un superbe panorama sur Lourdes et les Pyrénées.
Le funiculaire du Pic du Jer offre, quand il n'y a pas d'orage, un superbe panorama sur Lourdes et les Pyrénées. © Maxppp - Jean-Marc Barrère

C'est bien l'orage et la foudre qui ont provoqué l'accident du funiculaire du pic du Jer, hier lundi 10 août, à Lourdes. C'est, en substance, le résultat de l'enquête diligentée suite à cet accident rarissime, puisque c'est bien la foudre, en frappant les rails, qui a créé un court-circuit, l'arrêt brutal des cabines, et la chute de nombreuses personnes à bord. Thierry Lavit, le maire de Lourdes joint ce mardi soir par France Bleu Béarn-Bigorre, explique également le funiculaire, si tout va bien, pourrait reprendre sa marche normale dès vendredi.

Aucune poursuite

"Il y a quelques hématomes, mais globalement les blessés vont mieux, le bilan aurait pu être dramatique", confie Thierry Lavit qui s'est rendu le soir de l'accident à la maison de la connaissance du risque sismique, en face de la gare du funiculaire, où les blessés ont été conduits. Concernant l'enquête, "le responsable de l'exploitant, à savoir la société Edeis en délégation de service public, a été entendu et relâché, et le machiniste qui était en garde à vue a également été relâché et ne sera pas poursuivi". Les scellés placés sur le funiculaire ont été enlevés dès ce mardi, place maintenant aux essais en charge, pour, si ces essais se révèlent concluants, une réouverture du funiculaire dès vendredi espère Thierry Lavit : "Dans ce contexte, c'est vrai que c'était un coup dur à l'économie touristique, parce que le pic du Jer est un endroit très fréquenté".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess