Faits divers – Justice

Un homme de 55 ans a disparu depuis trois mois à Lourdios-Ichère, en Béarn

Par Margaux Stive, France Bleu Béarn et France Bleu lundi 31 octobre 2016 à 18:35 Mis à jour le lundi 31 octobre 2016 à 19:46

Alain Lac-Arriet, 55 ans, a disparu depuis 3 mois
Alain Lac-Arriet, 55 ans, a disparu depuis 3 mois - Marie-Ange Lac-Arriet

Un homme de 55 ans, Alain Lac-Arriet a disparu depuis le mois d'août. Sa sœur lance un appel à témoins pour le retrouver, et demande à la gendarmerie de reprendre les recherches.

La famille d'Alain Lac-Arriet, un béarnais de 55 ans est sans nouvelle de lui depuis le début du mois d'août. Sa sœur lance un appel à témoins pour le retrouver. Son frère habite seul à Lourdios-Ichère, et depuis trois mois, il s'est volatilisé.

Toutes ses affaires chez lui

Tout commence le 8 août : Alain appelle sa sœur pour la prévenir qu'il part quelques jours en vacances, et lui demande de venir nourrir son chien pendant ce temps. Il ne lui dit pas où il compte aller, et quand elle veut le rappeler les jours suivants, aucune réponse. Tous les deux jours, elle va chez lui, s'occupe de son chien, mais elle commence à s'inquiéter de n'avoir aucune nouvelle, elle qui est habituée à appeler son frère quasiment tous les jours.

Le 21 août, elle décide de fouiller l'appartement de son frère. Il doit recommencer le travail le lendemain, mais toujours aucune trace de lui. Et là, c'est la panique. Dans les tiroirs, elle retrouve son téléphone portable et ses papiers. Devant chez lui, il y a sa voiture personnelle et celle de son entreprise. Elle retrouve aussi un sac à dos prêt pour partir en montagne. "Il y avait tout sauf lui", résume-t-elle. Elle prévient alors la gendarmerie.

La soeur d'Alain, sur la place de la cathédrale à Oloron. Le dernier endroit où elle a vu son frère. - Radio France
La soeur d'Alain, sur la place de la cathédrale à Oloron. Le dernier endroit où elle a vu son frère. © Radio France - Margaux Stive

Une semaine de recherches intensives...en vain

Commence alors le dispositif de recherche. La gendarmerie sort les gros moyens, avec un hélicoptère, des chiens, une exploration des crevasses. Mais rien n'y fait. Toujours pas de trace d'Alain. Une semaine plus tard, les recherches sont mises entre parenthèses. Depuis, rien. Sa sœur dit ne plus avoir aucune nouvelle des gendarmes. Elle se sent abandonnée. Son amie, Michelle, aussi. Elle a bien connu Alain et ne comprend pas comment il a pu "s'envoler comme ça dans la nature. C'est une disparition inexpliquée et inexplicable."

Quand on sait qu'il y a eu un accident, un décès, ça fait très mal. Mais quand on a rien auquel se raccrocher c'est une grande détresse. Ça empêche de vivre, ça empêche de dormir, on se pose sans cesse des questions, où est ce qu'il peut être, qu'est ce qui a pu lui arriver ? C'est très difficile. — Michelle, une amie proche du disparu et de sa sœur.

Michelle, une amie proche d'Alain et de sa famille raconte sa détresse depuis qu'il a disparu

Si vous avez une information qui peut aider aux recherches vous pouvez appeler la brigade de gendarmerie d'Aramits au 05 59 34 63 89.

Partager sur :