Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Disparition de Lucas Tronche

Affaire Lucas Tronche : "Accident, suicide ou altercation, nous n'en savons rien", procureur de Nîmes

Toutes les hypothèses sont étudiées après la découverte d'ossements à Bagnols-sur-Cèze (Gard). L'enquête est relancée, six ans après la disparition de Lucas Tronche.

Eric Maurel, procureur de la République de Nîmes
Eric Maurel, procureur de la République de Nîmes © Radio France - Tony Selliez

Que s'est-il passé à Bagnols-sur-Cèze (Gard), le 18 mars 2015 ? La découverte d'ossements et de débris de vêtements ce jeudi matin relance complètement l'enquête sur les causes de la disparition de Lucas Tronche. Le sac à dos retrouvé est "identique à celui qu’il portait au moment de sa disparition", ainsi que des "bouts de tissus de doudoune" similaires. Selon le Procureur de la République de Nîmes, Eric Maurel, "il y a un certain nombre d'éléments de vraisemblance permettant de penser que l'on a peut-être retrouvé la trace de ce malheureux enfant et qu'on a peut-être des débris humains qui correspondraient à son corps".

Analyse génétique

La juge d'instruction va ordonner très rapidement des examens médico-légaux des ossements humains, probablement aussi une analyse génétique.

"La présence de ces éléments, et de ces ossements, ne permet pas de savoir comment ils sont arrivés là. Quelle est la genèse des faits ? Est-ce que c'est un accident ? Est-ce que c'est une chute accidentelle ? S'agit-il d'un suicide ? Ou bien, est-ce qu'il a pu y avoir une altercation et la victime aurait été poussée ? Pour l'instant, nous n'en savons rien". Eric Maurel, Procureur de la République de Nîmes

Choix de la station

À venir dansDanssecondess