Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Perquisitions contre une association à Grande-Synthe : onze personnes interpellées

mardi 2 octobre 2018 à 7:07 - Mis à jour le mardi 2 octobre 2018 à 9:16 Par Pascale Thiebold, France Bleu Nord et France Bleu

Onze personnes ont été interpellées ce mardi matin dans le cadre d'une opération antiterroriste dans le Nord. Des perquisitions menées à Grande-Synthe, près de Dunkerque, au siège de l'association "Centre Zahra France" ainsi qu'aux domiciles de ses principaux dirigeants.

200  policiers, notamment du RAID et de la BRI, ont été mobilisés
200 policiers, notamment du RAID et de la BRI, ont été mobilisés © Maxppp - Stéphane Barbereau

Grande-Synthe, France

Onze personnes ont été interpellées ce mardi matin à Grande-Synthe (Nord) dans le cadre de 12 "visites domiciliaires", c'est-à-dire des perquisitions administratives, menées par 200 policiers contre l'association Centre Zahra France. Cette opération anti-terroriste a démarré à 6h du matin, a précisé la préfecture du Nord dans un communiqué. Elle a mobilisé environ 200 policiers nationaux, dont 30 hommes du Raid. 

Ces "visites domiciliaires" ont été sollicitées par le préfet du Nord auprès du juge des libertés et de la détention du TGI de Paris, qui les a autorisées après avis du procureur de la République de Paris et du procureur de la République de Dunkerque. Ces perquisitions sont menées au siège de l'association Centre Zahra France et aux domiciles de ses principaux dirigeants, "dans le cadre de la prévention du terrorisme", explique la préfecture.

D'après le communiqué de la préfecture, "les activités de l'association Centre Zahra France [sont] particulièrement suivies en raison du soutien marqué par ses dirigeants à plusieurs organisations terroristes et en faveur de mouvements prônant des idées contraires aux valeurs de la République". Sur son site internet, l'association se présente comme un "centre de conciliation pour la mémoire de l'Homme" et affiche de très nombreuses vidéos et textes interprétant la religion musulmane.