Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Lutte contre les stupéfiants en Côte-d'Or : près d'un million d'euros de marchandises soustraites en janvier

-
Par , France Bleu Bourgogne

La préfecture dresse ce mercredi 10 janvier le bilan des opérations menées dans le département en janvier contre le trafic de stupéfiants. En un mois, elles ont permis de soustraire près d'un million d'euros de marchandises.

Pas moins de 11 kilos de drogues ont été saisis.
Pas moins de 11 kilos de drogues ont été saisis. © Radio France - Benjamin Fontaine

La lutte contre le trafic et l'usage illicite de stupéfiants s'est poursuivie en janvier dans le département de la Côte-d'Or, où "la mobilisation des forces de l'ordre s'est maintenue à un fort niveau d'engagement" se félicite la préfecture. Dans son bilan du mois de janvier, ce sont ainsi près d'un million d'euros de marchandises qui ont été soustraites au trafic de stupéfiants selon les autorités.

67 opérations menées en janvier en Côte-d'Or

Sous l’autorité de Fabien Sudry, préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté, préfet de la Côte-d’Or, et d'Eric Mathais, procureur de la République près le tribunal judiciaire de Dijon, les forces de l’ordre, les douanes et l’administration pénitentiaire, ont conduit au cours du mois de ce mois de janvier 2021, 67 opérations, qui ont notamment permis la saisie de : 

  • 109 kg de cannabis (prix de revente estimé entre 900 000 euros et 1 000 000 euros) 
  • 83 g de cocaïne (prix de revente estimé à 6 640 euros)
  • 62 g d'héroïne (prix de revente estimé à 2 400 euros) 
  • 98 sachets d'ecstasy (prix de revente estimé à 980 euros) 
  • 315 euros en numéraire 

Ces opérations ont conduit à 37 interpellations. Par ailleurs, 11 amendes forfaitaires délictuelles ont été établies depuis le 1er janvier à l'encontre de consommateurs de produits stupéfiants. 

Les services de police et de gendarmerie, les douanes et l’administration pénitentiaire préviennent qu'ils  vont maintenir leur actions quotidiennes de lutte contre le trafic et l'usage illicite de stupéfiants qui, au "delà de l'enjeu de santé publique, entraîne une dégradation des conditions de vie et des violences dans les quartiers".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess