Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Lutte contre les violences conjugales : le département des Vosges mobilisé

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

A six jours de la publication des conclusions du Grenelle de la lutte contre les violences conjugales, le comité local vosgien d'aide aux victimes s'est réuni ce mardi en préfecture. Justice, pouvoirs publics et associatifs sont invités à réfléchir ensemble aux moyens de combattre ce fléau.

Le comité local d'aide aux victimes de violence conjugal s'est réuni à Epinal (illustration)
Le comité local d'aide aux victimes de violence conjugal s'est réuni à Epinal (illustration) © Maxppp - Luc Boutria

Au cœur de la réflexion et du dispositif de lutte contre les violences conjugales, il y a la Justice. "Ces faits de violences conjugales représentent cette année encore, près de 25% des présentations au Parquet" souligne le procureur de la République d’Épinal. A six jours de la publication des conclusions du Grenelle des violences conjugales, le comité local vosgien d'aide aux victimes s'est réuni ce mardi en préfecture des Vosges. 

Nicolas Heitz, prône en conséquence une politique de fermeté et de prévention ciblée. Une vingtaine de dossiers se sont ainsi traduits par une comparution immédiate dont 15 assorties d'un placement sous mandat de dépôt. Dans tous les cas l'éloignement du conjoint violent a été prononcé. 

La répression ne suffit pas

Nicolas Heitz l'avoue lui-même, la fermeté est nécessaire mais pas suffisante. Le procureur milite ainsi pour la prévention et la formation des professionnels confrontés à ce phénomène de "violences entre conjoints". Une campagne de sensibilisation des médecins urgentistes va être mise en place dans les hôpitaux ou les victimes pourront par ailleurs déposer plainte de façon simplifiée. 

Le procureur de la République pense également développer un projet de justice thérapeutique pour les conjoints violents. En ce qui concerne la prise en charge des victimes, la préfecture effectue actuellement un recensement des logements disponibles dans toutes les communes du département. 

Violences conjugales : les taux d'homicides en France en 2018
Violences conjugales : les taux d'homicides en France en 2018 © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess