Faits divers – Justice

Luxleaks : le lanceur d'alerte vosgien Antoine Deltour rejugé au Luxembourg

Par Cédric Lieto et Mohand Chibani, France Bleu Lorraine Nord et France Bleu Sud Lorraine lundi 12 décembre 2016 à 4:00

Le Vosgien Antoine Deltour est rejugé au Luxembourg à partir de ce lundi 12 décembre
Le Vosgien Antoine Deltour est rejugé au Luxembourg à partir de ce lundi 12 décembre © Maxppp - JULIEN WARNAND

Il est l'un des hommes par qui le scandale d'évasion fiscale "Luxleaks" est arrivé en 2014 : le Vosgien Antoine Deltour est jugé en appel au Luxembourg pour avoir rendu public des documents de son employeur, un cabinet d'audit. Il avait écopé d'un an de prison avec sursis mais il veut être relaxé.

Antoine Deltour de nouveau devant la justice luxembourgeoise à partir de ce lundi 12 décembre. Le lanceur d'alerte vosgien est jugé en appel pour avoir rendu public des documents confidentiels de son employeur, le cabinet d'audit luxembourgeois PricewaterhouseCoopers. Des documents à l'origine du scandale d'évasion fiscale nommé "Luxleaks" qui révélaient au monde les facilités fiscales accordées par le Grand Duché à de nombreuses multinationales comme Amazon, Ikea ou Apple. Ce sont des milliards d'euros d'impôts qui n'auraient pas été perçus par des pays-membres de l'Union Européenne.

"Il devrait être protégé"

L'été dernier, Antoine Deltour avait été condamné à un de prison avec sursis et 1.500 euros d'amende. Une peine qui peut paraître légère mais Antoine Deltour n'accepte pas d'être considéré comme coupable alors qu'il est un lanceur d'alerte et que cela a été reconnu par la justice luxembourgeoise. C'est une question de principe pour son frère, Romain Deltour, porte-parole de son comité de soutien :

Une peine de prison, même avec sursis, ce n'est pas négligeable [...] Antoine est reconnu comme lanceur d'alerte dans le jugement même mais ils estiment que le caractère d'intérêt général n'est pas suffisamment établi pour justifier une relaxe. Je crois que la réaction de la société civile a prouvé que l'intérêt général est reconnu et donc par principe, il devrait être protégé en tant que lanceur d'alerte."

ECOUTER | Romain Deltour : "Il devrait être protégé en tant que lanceur d'alerte"

Son comité de soutien et plusieurs organisations ont décidé de venir devant le tribunal ce lundi pour manifester en faveur d'Antoine Deltour. Le vosgien ne sera pas seul dans ce procès, il sera rejugé aux côtés de son ancien collègue, Raphaël Halet (9 mois avec sursis) et du journaliste de France 2 Edouard Perrin qui avait réalisé un reportage sur les "Luxleaks".