Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

INFO FRANCE BLEU Lycéen blessé à Saint-Jean-de-Braye : le procureur a saisi l'Inspection générale de la police nationale

mercredi 5 décembre 2018 à 19:32 Par Eric Normand, France Bleu Orléans et France Bleu

Un élève du lycée Jacques Monod à Saint-Jean-de-Braye, près d'Orléans, a été blessé mercredi matin vers 10h15 par une balle de défense tirée par un policier. Il a 16 ans et est en classe de seconde. Le procureur de la République d'Orléans a saisi l'Inspection générale de la police nationale.

Le policier a fait usage de son LBD, lanceur de balles de défense
Le policier a fait usage de son LBD, lanceur de balles de défense © Maxppp - Arnaud Beinat

Saint-Jean-de-Braye, France

Un élève de seconde du lycée Jacques Monod de Saint-Jean-de-Braye a été blessé à la tête lors d'affrontements avec la police ce mercredi matin en marge des manifestations lycéennes. La victime est toujours hospitalisée mais ses jours ne sont pas en danger. La scène s'est déroulée peu après 10h, alors qu'environ 200 élèves participaient au blocage de l'établissement. La manifestation a dégénéré, des lycéens ont dégradé du mobilier urbain : abribus cassé, poubelles incendiées. Les forces de  l'ordre ont alors tiré des gaz lacrymogènes pour disperser les  manifestants. L'un des policiers a utilisé son lanceur de balles de défenses, équipement qui a remplacé les flash-ball.

L'IGPN saisie

Une enquête pour déterminer dans quelles circonstances l'arme du policier a été utilisée est ouverte. Le jeune garçon, Oumar, a été atteint au front. L'enquête devra notamment dire si le lycéen a été touché directement ou si la balle l'a atteint par ricochet. 

Le procureur a saisi l'IGPN (l'Inspection générale de la police nationale) pour déterminer si les conditions de l'usage de l'arme ont été régulières ou non, mais une chose est sûre, il y a bien eu auparavant des jets de projectiles de la part des jeunes. "Certains jeunes sont venus au contact, les policiers ont fait usage de gaz lacrymogène dans un premier temps avant que l'un d'eux n'utilise son lanceur de balle de défense", confirme le procureur de la République d'Orléans Nicolas Bessone, "le lycéen est dans un état sérieux, mais pas critique" ajoute-t-il.

D'autres interpellations

200 élèves participaient à la manifestation devant le lycée de Saint-Jean-de-Braye. Quatre jeunes ont été interpellés. L'un d'entre eux est toujours en garde à vue, soupçonné d'avoir lancé des pierres contre les policiers. Les trois autres seront convoqués ultérieurement devant la justice.