Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Lyon, une pharmacienne soupçonnée d'avoir escroqué plus de 2 millions d'euros à l'assurance maladie

-
Par , France Bleu

Une Lyonnaise de 46 ans a été interpellée ce mercredi pour avoir falsifié des ordonnances et émis de fausses factures aux dépens de la Caisse primaire d'assurance maladie. Montant du préjudice : plus de 2,2 millions d'euros.

La police a saisi 1,3 million d'euros sur les comptes de la pharmacienne.
La police a saisi 1,3 million d'euros sur les comptes de la pharmacienne. © Maxppp - OLIVIER BOITET

Fausses ordonnances, fausses factures mais vrais remboursements de la part de la Sécu. Une pharmacienne lyonnaise de 46 ans est soupçonnée d'avoir escroqué l'assurance maladie pour plus de 2,2 millions d'euros. C'est la Caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) du Rhône qui a flairé l'arnaque en voyant que le chiffre d'affaires de sa pharmacie, basée à Saint-Fons dans la banlieue lyonnaise, avait augmenté de 50 %.

Pour y parvenir, la pharmacienne aurait rajouté des prescriptions sur les ordonnances transmises par courrier. Elle aurait également inventé des demandes de remboursement, en privilégiant des traitements coûteux.

Plus d’un million saisi sur ses comptes

La police qui l'a interpellée mercredi, a pu saisir 1,3 million d'euros sur ses comptes. Son ex-mari a lui été interpellé jeudi, les enquêteurs le soupçonnent "d'avoir bénéficié de fausses facturations pour des médicaments qui ne lui étaient pas destinés". En attendant, il a été laissé libre. Quant à la pharmacienne, elle doit être présentée au parquet ce vendredi.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess