Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Meurtre de Magali Blandin, de la disparition aux aveux du mari

VIDÉO - "Magali Blandin pensait partir vers une nouvelle vie", confie l'avocat de sa famille

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu

Magali Blandin, 42 ans, est morte sous les coups de son mari le 11 février à Monfort-sur-Meu (Ille-et-Vilaine). Jérôme Gaillard a avoué avoir tué son épouse. Quelques jours après la découverte du corps, l'avocat de la famille de Magali Blandin prend la parole.

Maître William Pineau défend les intérêts de la famille de Magali Blandin.
Maître William Pineau défend les intérêts de la famille de Magali Blandin. © Radio France - Benjamin Fontaine

Quatre jours après la découverte du corps de Magali Blandin, l'avocat de sa famille prend la parole pour la première fois. William Pineau a tenu une conférence de presse ce mardi 23 mars. Par sa voix, les parents et la sœur cadette de la mère de famille tuée par son mari ont d'abord tenu à saluer l'efficacité des représentants de la justice et de la gendarmerie.

Décrivant des parents centrés sur leur souffrance, leur douleur et leur tristesse, William Pineau a aussi exprimé son mécontentement face au vocabulaire employé par l'avocat de Jérôme Gaillard. "J'ai entendu dire qu'il était dévasté. Je crois que la décence commande que la dévastation ne soit pas alléguée par ceux qui sont responsables de la mort de Magali Blandin."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

En septembre dernier, la mère de famille de quatre enfants a choisi de prendre son indépendance et de quitter son mari pour aller vivre à Montfort-sur-Meu. Une décision insupportable pour son conjoint. "Magali pensait partir vers une nouvelle vie. Son départ a été synonyme de mort car la velléité d’indépendance est insupportable pour ceux qui perçoivent leur conjoint comme un objet", a ajouté maître Pineau.

Magali Blandin et Jérôme Gaillard se sont rencontrés en 1996, ils vivaient ensemble depuis 20 ans et s’étaient mariés en 2003. "Sa famille avait été mise dans la confidence récemment sur le fait que les conditions s'étaient tendues dans le couple. Magali avait évoqué des violences psychologiques et physiques, sans entrer dans les détails. Personne n'a pu imaginer qu'il en arriverait là." Après l'annonce de la mort de Magali Blandin, des voix se sont élevées pour dénoncer le classement sans suite de sa plainte pour violences conjugales en septembre dernier. Le procureur de la République de Rennes s'en est expliqué.

Si je dois y retourner, venez me chercher.

"Mes clients comprennent les doutes émis et les inquiétudes quant au fait qu'on aurait pas assez pris en compte les violences antérieures dont elle a été victime, mais ils respectent le travail de la justice et ne se plaignent pas de cette décision. Il serait par ailleurs trop facile de prétendre que Jérôme Gaillard serait un homme violent dont les coups auraient dépassé ce qu'il voulait." Avant d'ajouter : "Jérôme Gaillard est un homme qui a froidement et méticuleusement organisé l'exécution de sa femme."

La mère de famille aurait aussi évoqué auprès de ses parents l'emprise sous laquelle elle se trouvait. "Elle avait même dit, si jamais je devais y retourner, venez me chercher." Les obsèques de Magali Blandin se dérouleront ce jeudi 25 mars en l'église de Bain-de-Bretagne. Les parents appellent au respect de leur intimité.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess