Économie – Social

Qui a tué le commissaire Cuningham ? L'étonnante méthode de recrutement des magasins Lidl

Par Hélène Fromenty, France Bleu Nord et France Bleu mardi 8 novembre 2016 à 18:20 Mis à jour le mercredi 9 novembre 2016 à 9:43

C'est la deuxième fois que Lidl participe à un recrutement par escape game.
C'est la deuxième fois que Lidl participe à un recrutement par escape game. © Maxppp - Pascal Bonnière - La Voix du Nord

La société de grande distribution Lidl cherche à embaucher des managers de rayons pour ses magasins des Hauts-de-France. Ce mardi, à Lille, les candidats aux postes ont participé à un escape game, autrement dit un jeu d'énigmes grandeur nature. Parmi les joueurs... un recruteur.

Le traditionnel entretien d'embauche serait-il devenu ringard ? Peut-être pas totalement mais certaines entreprises testent d'autres modes de recrutement, parfois un peu surprenant. La société L4M, spécialiste de l'emploi, du stage et de la formation dans les Hauts-de-France organise, par exemple, des "Escape game recrut". Une formule qui a séduit la société de grande distribution Lidl.

Actuellement, la société de grande distribution cherche des managers de rayons pour ses magasins des Hauts-de-France. Et pour sélectionner les profils adéquats, la direction des ressources humaines a décidé de jouer. Ou plutôt, de faire jouer les candidats. Ce mardi, à Lille, treize intéressés ont participé à un escape game, autrement dit un jeu d'énigme grandeur nature. Alors, s'ils sont venus en costard ou en tailleur, les chercheurs d'emploi ont rapidement dû oublier les codes habituels.

"Je suis un peu anxieuse, mais enthousiasmée. Ça va vraiment permettre de voir les qualités et défauts de chacun. Je ne vais pas restée enfermée donc ça devrait bien se passer ! Et puis, l'important c'est de participer." Aurélie, l'une des candidates

Une heure pour résoudre l'énigme

Les candidats ne se connaissent pas, mais aimeraient tous décrocher un contrat de travail. Après une brève présentation de l'entreprise et, surtout, des règles du jeu, les joueurs sont enfermés dans une petite salle. Et la partie commence. Les enquêteurs du jour ont une heure maximum pour résoudre une énigme : qui a tué le commissaire Cuningham ? A l'intérieur de la pièce, les idées fusent, les joueurs n'hésitent pas à chercher dans chaque recoin, et parfois à former des alliances.

Révéler sa vraie personnalité

Cinquante-trois minutes et quelques indices plus tard, les candidats résolvent l'enquête. Et peuvent enfin quitter la pièce.

"On a réussi à avoir une cohésion d'équipe, chacun avec ses taches. On oublie même qu'on est là pour un recrutement." Emelyne, l'une des candidates.

Et les participants ont souvent montré leur vraie nature...

"Au fur et à mesure, on veut gagner. C'est là qu'on révèle notre vraie personnalité. Et c'est ça que veulent voir les recruteurs." Romain, l'un des candidats.

Recruteur incognito

Pendant toute l'enquête, une responsable des ressources humaines de chez Lidl se trouvait en fait aux côtés des participants, incognito. Elle a bien observé chacun d'entre eux.

"Ceux qui coupent la parole aux autres, qui savent rebondir si un collègue fait une proposition intéressante...On détecte tout plein de choses qui ne se lisent pas dans un CV. C'est vraiment intéressant !" Roxane Lancry, recruteuse chez Lidl.

Mais ce jeu n'est pas suffisant. Après la partie, les candidats passent tous un entretien individuel, d'une quinzaine de minutes. Après avoir découvert leur personnalité, l'objectif est de creuser leur expérience et motivation.

D'autres expérimentations

Ce n'est pas la première fois qu'un recrutement de ce type se déroule. La Caisse d’Épargne Nord France, Natixis Assurances, et Assotel l'ont aussi expérimenté. Pour la société L4M, qui organise l'événement, c'est une manière de sortir les embauches des sentiers battus.

"Ça permet aux recruteurs d'avoir une première approche complètement différente par rapport aux candidats. Le jeu évite trop de préparation, et fait gagner la suite de l'embauche en spontanéité." Anne-Sophie Fournier, de L4M, société organisatrice de l'événement.

Si les candidats ne résolvent pas l'enquête, ce n'est pas rédhibitoire non plus. Ce jeu est avant tout un complément à un recrutement plus conventionnel.