Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Disparition de Delphine Jubillar

Affaire Delphine Jubillar : libération ou maintien en détention du mari ?

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

C'est ce mardi 29 juin que la chambre de l'instruction rend sa décision sur le maintien en détention de Cédric Jubillar. Le mari de Delphine, portée disparue depuis la mi-décembre, a fait appel de son placement en détention le 18 juin dernier. Il est mis en examen pour meurtre aggravé.

Cédric Jubillar est incarcéré depuis le 18 juin 2021 (photo d'archives lors de recherches au domicile conjugal le 06 janvier 2021).).
Cédric Jubillar est incarcéré depuis le 18 juin 2021 (photo d'archives lors de recherches au domicile conjugal le 06 janvier 2021).). © Maxppp - Marie-Pierre Volle

Voici un nouvel épisode dans l'affaire Jubillar. C'est ce mardi 28 juin 2021 que la justice statue sur l'appel du placement en détention de Cédric Jubillar. Le mari de la mère de famille de Cagnac-les-Mines, portée disparue depuis la mi-décembre, est incarcéré depuis le 18 juin dernier. Il est mis en examen pour meurtre aggravé.

Il est rare que la chambre de l'instruction décide de libérer une personne alors qu'elle est poursuivie pour un crime passible de la cour d'assises. Le corps de Delphine Jubillar n'a toujours pas été retrouvé.

Coupable idéal ?

Les avocats de Cédric Jubillar, Alexandre Martin, Emmanuelle Franck et Jean-Baptiste Alary, ont fait appel de l'ordonnance du placement en détention de Cédric Jubillar après la conférence de presse du procureur de la République du 18 juin. Une conférence de plus d'une heure retransmise sur les radios et les télévisions, qu'ils estiment proprement "scandaleuse" et entièrement à charge. Ils déplorent que Cédric Jubillar soit traité comme un coupable idéal : "Cette conférence de presse est scandaleuse car le procureur s'est attaché à présenter Jubillar comme un coupable alors qu'il est là pour rétablir la présomption d'innocence (...) et pas pour clouer au pilori un individu". 

Selon les robes noires du barreau de Toulouse et d'Albi  "le parquet a failli aux règles juridiques et déontologiques en présentant Cédric Jubillar comme un coupable". En conséquence, les avocats ont fait appel de l'ordonnance du placement en détention et "espèrent (...) un débat équilibré er respectueux des droits devant la chambre de l'instruction".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess