Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Maître-nageur agressé : un remplaçant trouvé à Chaillac

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Berry

Un nouveau maître-nageur fait son arrivée à Chaillac ce mardi. La baignade n'était plus surveillée depuis la démission de son prédécesseur, qui dit avoir reçu des menaces de mort. Le nouveau surveillant sera accompagné d'un agent de sécurité.

La baignade n'était plus surveillée depuis plus de dix jours à Chaillac
La baignade n'était plus surveillée depuis plus de dix jours à Chaillac © Radio France - Manon Klein

Chaillac, France

La baignade sera à nouveau surveillée à Chaillac à partir de ce mardi 30 juillet. La mairie a trouvé un remplaçant à l'ancien maître-nageur, qui avait pris la fuite. Il disait avoir reçu des menaces de mort de la part d'un groupe de jeunes. Il n'y avait plus personne pour surveiller le plan d'eau depuis près d'une semaine. Ce sera désormais à nouveau le cas. Pour éviter tout nouvel incident, le nouveau maître-nageur sera accompagné d'un agent de sécurité.

Baignade sous haute surveillance

Le maire de Chaillac préfère prendre les devants : pour éviter toute nouvelle agression, il va faire appel à un agent de sécurité, qui sera chargé de faire régner l'ordre sur le plan d'eau. "Comme ça, chacun est dans son rôle (...) Ça n'est pas au maître-nageur de se charger de la sécurité" explique Gérard Mayaud.

C'est dommage d'en arriver là - Gérard Mayaud, maire de Chaillac

Ce renforcement de la sécurité a bien sûr un coût : la mairie va devoir payer cet agent, ainsi que ses frais de déplacements éventuels pour venir jusqu'à Chaillac. "Cela va coûter entre 2000 et 3000 euros pour le mois d'août (...) j'aurai préféré investir cet argent dans autres choses (...) des emplois d'été pour les jeunes par exemple" déplore le maire de la commune.

La sécurité sera également renforcée autour de la fête du lac, prévue ce samedi 3 août.

Par ailleurs, concernant l'agression de l'ancien maître-nageur, l'enquête se poursuit. L'ancien surveillant avait porté plainte.

Choix de la station

France Bleu