Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Maladie de Lyme : un agriculteur du Chambon-Feugerolles en guerre contre la MSA

jeudi 6 septembre 2018 à 4:08 Par Alexandre Vau, France Bleu Saint-Étienne Loire

Jean-Marc Bastide est atteint de la maladie de Lyme. Mais, depuis deux ans, la sécurité sociale agricole considère que l'agriculteur installé au Chambon-Feugerolles est guéri. Ce qu'il conteste devant le tribunal de Saint-Etienne.

Jean-Marc Bastide dans sa ferme sur les hauteurs du Chambon-Feugerolles.
Jean-Marc Bastide dans sa ferme sur les hauteurs du Chambon-Feugerolles.

Saint-Étienne, France

Jean-Marc Bastide, 59 ans, est atteint de la maladie de Lyme depuis 2012. On vous en a déjà parlé sur France Bleu Saint-Etienne Loire. Une maladie méconnue, aujourd'hui, en France transmise par une piqûre de tiques. Environ 55.000 cas ont été diagnostiqués dans l'hexagone. Les symptômes peuvent être terribles : maux de tête, douleurs articulaires jusqu'à atteindre la moelle épinière ou le cerveau.

A LIRE AUSSI : le combat d'une femme de malade au Chambon-Feugerolles

Mais, depuis deux ans, la sécurité sociale agricole considère que Jean-Marc est guéri. Ce qu'il conteste. Dans sa ferme sur les hauteurs du Chambon-Feugerolles, l'agriculteur se déplace très difficilement, sort en fauteuil roulant. "Le plus dur, dit-il, c'est d’être écouté et cru". Il a donc décidé de saisir la chambre des affaires sociales du tribunal de Saint-Etienne qui examine sa demande ce jeudi matin.

Une procédure conforme selon la MSA

Jointe également par France Bleu Saint-Etienne Loire, la sécurité sociale agricole explique que Jean-Marc Bastide a été vu par un spécialiste et que ce changement de statut est donc justifié. A l'audience, ce jeudi, son avocate, maître Catherine Faivre, a demandé une contre-expertise. Une procédure longue qui risque de repousser le procès à plusieurs mois, avant de pouvoir plaider la cause de son client.

Notre espoir est d'obtenir une décision qui constate que M. Bastide n'est pas guéri, et donc une indemnisation de son état d'invalidité. La procédure sera longue. Mais cette décision a un avenir, sur l'aspect chronique de cette maladie. Elle peut aider à reconnaitre la chronicité de la maladie de Lyme.

Le tribunal rendra sa décision le 20 septembre sur la demande de contre-expertise.

"Beaucoup d'appels" d'agriculteurs 

Depuis des années, Jean-Marc Bastide suit plusieurs traitements pour se soigner. En vain. Mais les Bastides continuent de se battre. En allant devant le tribunal, l'agriculteur espère que sa malade soit à nouveau reconnue, une pension versée à la hauteur de sa maladie. Mais il alerte aussi sur le fait qu'il a reçu depuis des appels, "beaucoup d'appels" d'autres agriculteurs qui mènent le même combat.